Les dernières critiques de parfums!

Ici, vous pouvez lire les dernières critiques de parfums. Utilisez l'outil de sélection de date pour consulter des critiques plus anciennes.!
Search by Date:  
Fleur de Louis Arquiste de StellaDiverFlynn 2017-01-18

Je n'attendais pas que la note de tête de la fleur d'oranger soit aussi tranchante dans Fleur de Louis. Ici, la fleur d'oranger n'a pas beaucoup de douceur innocente et floconneuse. Elle est plus proche de la verdeur tonique du néroli. Combinée avec de l'indole mentholé, l'ouverture de Fleur de Louis me paraît plutôt âcre et austère.

Petit à petit, un jasmin innocent apporte sa douceur à Fleur de Louis. L'iris arrive également sur scène avec sa texture tendre et poudrée, ce qui, en combinant avec la fleur d'oranger propre et pure, donne une impression savonneuse. Mais il ne s'agit pas de l'âcreté d'un vieux savon. Fleur de Louis a du panache. Il est tonique et rafraichissant, d'un manière classique et élégante.

L'aspect de l'indole mentholé persiste jusqu'aux notes de fond, ce qui pourrait être un effet prolongé par le pin. La fleur d'oranger suinte sa douceur huileuse naturelle, alors qu'une pincé de verdeur légèrement amère est saupoudrée par-ci, par-là. L'effet global de ces dernière heures me semble du jacinthe au printemps, qui est une surprise très agréable.

Le sillage est modéré au début, puis le parfum reste proche de la peau. La tenue est environ 10 heures.

Les notes communiquées par la presse ne sont pas celles qui m'intéressent le plus. J'étais donc très agréablement surprise par Fleur de Louis, surtout l'indole mentholé dedans qui rend la douceur florale plus naturelle, tout en preserver la fraîcheur tonique. De plus, il a réussi à atteindre une équilibre entre rendre hommage aux éléments classiques des eaux de cologne et garder un éclat moderne.

Je le recommanderai à ceux qui cherchent un parfum de style "eau de cologne" avec une touche florale, une structure classique mais revigorée avec une esthétique moderne. Cependant, il vaut mieux tester avant, surtout si vous êtes sensible à l'indole ou l'aspect mentholé.

Oliban Phaedon de Isabelle 2017-01-17

Un encens-cèdre assez simple mais très juste, lumineux, limite "silex" par moments, franchement j'aime beaucoup ce coté dépouillé et sans ornement superflu.

Merveilleux parfum pour une femme également ! frais, fruité (rhubarbe, pomme verte)
sans être doucereux, effluves de cardamomes....

Ce n'est clairement pas un parfum pour amateurs d'iris poudré et terreux, il ne déploie aucune note de ce genre sur moi, et je ne pense pas que la composition soit très chargé en rhizome d'iris, qui est juste perceptible au tout début de l'évolution. Une fois que l'on a compris cela et qu'on fait abstraction de la promesse contenue dans le nom, il reste un parfum frais, fleuri-fruité mais pas sucré, plutôt croquant et acidulé au départ (le cassis), qui est pour moi le passage le plus réussi par son coté joyeux. J'apprécie moins la suite, surtout marquée par la pêche et le musc blanc, ça reste agréable mais sans plus, on perd le coté pimpant de l'affaire et c'est bien dommage ...

Autant l'EDT me laisse dubitative, autant j'aime la version crème pour les mains : on profite des notes de cassis sans trop s'attarder sur la pêche, j'aime mieux !

Madame Philippe Venet de Isabelle 2017-01-15

Merci d'avoir ajouté la fiche de ce joli floral vert sur fond chypré !
Le départ évoque un peu le 19 de Chanel, voire le Givenchy III, mais il s'en distingue nettement après quelques minutes d'évolution. Au fur et à mesure que le temps passe, je sens poindre une légère amertume qui s'accorde bien avec l'ensemble qui devient de plus en plus vert et de moins en moins floral avec le temps, évoluant vers un "vert pissenlit". Puis il se chypre plus nettement, on sent la mousse, il devient même un peu cuiré.

Contemporary Police de Malko 2017-01-15

Une fragrance très fraiche, pétillante et tonique. Un départ aqua et citrique sur fond de mandarine rappelant l'uomo de Sergio Tacchini. Tenue très très convenable pour un frais. Il suffit de l'employer comme ce que c'est soit une eau de toilette; 5 pschits sur le pull ou t-shirt et 2 ou 3 à l’intérieur en vaporisant par le col. Excellente eau de toilette pour tous ceux qui aiment les fragrances citronnées fraîches, tonique, rafraichissante ayant du caractère sans jamais être lourd. Convient aux jeunes comme à tous. Parfait pour un usage journalier. Vu le prix et la qualité; je suis et reste fan

Carbone de Balmain Pierre Balmain de Isabelle 2017-01-13

Cèdre, vetiver et encens, avec un effet "crayon taillé" très réussi, mais sur moi la note de figue monte rapidement et est assez présente, ce qui rend la composition un peu douceâtre. Ca reste tout de même un beau parfum de peau ...
J'ai lu qu'il ressemblait pas mal à Graphite de Montana et à Autoportrait d'Olfactive Studio (deux autres créations de N. Lorson). Je ne connais pas Graphite, mais je distingue nettement ce parfum de Autoportrait, que je trouve plus aérien (et qui n'a pas cette note de figue, justement).

Très agrumes et coriandre au départ, ce parfum reste frais pendant une longue période, pendant que la coriandre s'arrondit doucement. C'est très élégant, et alors qu'on pourrait penser qu'il s'agit surtout d'une eau pour l'été du fait de sa fraicheur hespéridée, je préfère la porter en hiver, quand il fait froid et sec.

Nuits de Noho Bond No 9 de Isabelle 2017-01-11

Très, très proche d'Angel, largement aussi chargé en patchouli, mais avec une note ananas encore plus marquée.
Personnellement je n'ai pas pu, il m'a écoeurée assez vite, mais les amatrices de gourmand peu subtil y trouveront leur compte.

Pop Collection CoSTUME NATIONAL de eric.sab 2017-01-10

Je suis déçus, fan de costume national j’espérai beaucoup de ce parfum, beaucoup moins original que scent et 21. je ne rachèterai pas cette fragrance.

Grande amatrice du "My Queen"(le flacon violet, qu'il ne faut pas confondre avec ce "Mc Queen"), je viens de tester ce parfum, avec un peu d'espoir, des fois que ...
Pris pour lui-même, c'est une tubéreuse assez sage, légèrement crémeuse sans excès, avec l'ylang qui l'ensoleille, et un coté "propret". Je ne perçois pas tant que ça les notes poivrées, les épices sont plutôt sages dans cette composition. Et c'est justement ça qui me déçoit : ce n'est pas un parfum laid, bien au contraire, mais il n'a pas l'originalité ni le coté "je bouscule les codes" de son quasi-homonyme, celui-ci est bien plus sage, un peu comme une tubéreuse sous Lexomil. Le Truth or dare de Madonna, auquel il est souvent comparé, est pour moi nettement plus "punchy" !
Bref, si vous avez un peu peur de la tubéreuse, ce parfum est fait pour vous (avec le Nuit de Tubéreuse de l'AP, qui ne vous fera pas détester de vos voisins de table non plus)

Boy Chanel Chanel de Phényl 2017-01-08

De la note la plus forte à la plus discrète: un départ homogène et vivifiant d'essence de lavande (plus aromatique que floral), une enveloppe de musc propre et d’héliotrope floral. Puis, les notes d'héliotrope et l'amertume du géranium s'installent, associées à un aspect mentholé (un reste de lavande ?), l’ensemble est soutenu par un accord ambré doux et discret (vanille / tonka) qui n'est jamais mis en avant. Aucune note n’est mise au premier plan, chaque senteur se fond dans l’autre.
Il se résume à une simple fraicheur aromatique, très bien composée et équilibrée. Parfum mixte pour homme et femme avec une signature Chanel évidente (celle des parfums ajoutés aux crèmes de soins et de certains grands classiques) sans tomber dans le tout féminin. C’est un parfum de peau qui souligne votre identité, qu’on peut appliquer tous les jours. Il n’est pas composé pour le soir, la séduction ou faire une déclaration. Certains le comparent à Jicky de Guerlain où l'effet est similaire avec son côté mixte et aromatique.

Je me suis procuré le flacon en boutique, j’aime son odeur et je l’ai porté plusieurs mois. Mais je ne l'achèterai plus.

Mon avis ne présente pas la conclusion rapide d’un simple échantillon, d’une touche ou d’un essai sur poigné, mais d’une application sur plusieurs mois. Le sillage et la longévité sont scandaleusement médiocres pour 1) un Chanel 2) un Exclusif 3) en concentration Eau de Parfum à 175€ les 75ml. J’obtiens tout au plus 1 heure de tenue avec 8 sprays sur ma peau, ce qui n'est pas exagéré compte tenu de sa discrétion. Malgré tout, j’ai la performance d'un déodorant de supermarché ! Sur vêtement, le sillage passe à 2 heures et après il faut mettre son nez dessus. Je connais la différence entre un parfum discret (qui laisse un léger sillage toute la journée sans gêner le voisinage) et une tenue médiocre (très faible longévité et sillage). J'ai cru à une fatigue olfactive (l’entourage me donne raison), j'ai cru à un défaut de fabrication (je suis retourné en boutique tester un autre numéro de lot, mais il possède la même tenue misérable). En revenant en magasin, j'ai essayé sur mon poigné un unique spray de Coromandel, la nouvelle formulation en EDP, qui a littéralement écrasé par sa tenue et son sillage le pauvre Boy que j’avais appliqué sur l’autre poigné. Ne l’achetez pas, si vous avez eu le coup de foudre pour Boy, attendez une prochaine modification de sa formule, la version actuelle 2016-2017 n’en vaut pas la peine.

Sofron Farmacia SS. Annunziata de Isabelle 2017-01-08

Malgré son nom, ce n'est pas tant la note safran qui ressort sur moi, mais une note fruitée assez sucrée et un peu épicée. Je n'ai jamais goûté de confiture d'abricot aux épices, mais si cela existe, j'imagine assez bien que ça ressemble à ce parfum. Pas désagréable pour quelques minutes, mais trop douceâtre pour que j'aie envie de le porter toute la journée.

Visa 2007 Robert Piguet de cumulnimbus 2017-01-08

Un parfum délicieux avec notes dominantes de pêche, vanille at cuir, Visa est un trésor sauvé d'un temp perdu. Unique et magistrale.

Paris Yves Saint Laurent de Isabelle 2017-01-07

Un des parfums que j'ai le plus portés, surtout il y a une dizaine d'années, et qui reste pour moi la référence en accord rose-violette. Quelle que soit la saison, il me met de bonne humeur. Ce n'est pas un parfum guindé mais en même temps je ne le trouve jamais vulgaire. Et je l'ai déjà détecté sur des collègues d'âges très différents, j'en connais même qui ne portent que lui depuis les années 80, je trouve qu'il s'adapte à tous les âges. Il arrive à faire chic sur une quinquagénaire et pétillant sur une jeunette, j'en connais peu qui peuvent en dire autant ...
J'y reviens régulièrement, c'est toujours un pur plaisir de retrouver ce parfum.
Je préfère la légèreté printanière de l'EDT à l'EDP, plus opulente, mais les deux versions restent, à mon avis, très supérieures à tous les flankers qui ont pu sortir au cours des années.
Ceci dit, mes flacons sont déjà anciens (j'avais fait du stock !), j'espère qu'il n'a pas été reformulé ...

Chene Serge Lutens de sof75 2017-01-04

le meilleur parfum au monde je l'aime a mourir

Pink Sugar Aquolina de Orangepoudree 2017-01-04

Un parfum très sucré-gourmandise d'enfance. Dommage il peut être entêtant car il a une note de réglisse assez forte, mais il ressemble à Dalal Al Rehab. Dalal est aussi sucré-gourmand avec des notes fruitées, vanillées et caramel, mais sans note de réglisse. Je porte les 2 fragrances, une de chaque côté : des soeurs. A la différence que Dalal Al Rehab est moins entêtant, plus bonbon au caramel d'antan et un peu sucre coloré de barbe à papa, avec une jolie évolution très agréable.

Dalal Al-Rehab de Orangepoudree 2017-01-04

Dalal est un parfum gourmand-sucré comme un bonbon d'antan au caramel ou comme le sucre de barbe à papa.
Je trouve que Pink Sugar de Aquolina lui ressemble beaucoup mais Dalal est plus frais, moins entêtant, et il a une tenue et une évolution ... hmm une agréable surprise !
Cette fragrance qui embaume toute la pièce, devient très gourmande, voire addictive.

Dalal existe en eau de parfum vaporisateur et en roll-on sans alcool qui est concentré et tient encore plus.

Ce parfum est un fleuri-fruité assez doux mais avec une bonne diffusion, et plus tenace qu'il ne le parait au départ. La fleur dominante est une tubéreuse, légère et assez solaire, joliment fruitée d'agrumes et de fruits jaunes sans sucre ajouté. L'ensemble est harmonieux et ne tombe pas dans le piège de la salade de fruits (ce qui était un peu ma crainte, j'avoue).

Paris Yves Saint Laurent de Cabochabanita 2017-01-01

Je l'ai d'abord reçu en gel douche et il sentait divinement bon ; pour me faire plaisir la même personne me l'a offert en eau de toilette mais là l'horreur! Il tourne sur moi c'est une infection!

Bogart Story Red Jacques Bogart de Malko 2017-01-01

Excellent parfum rappellant fortement le Play de Givenchy et donc aussi l'Armand Basi pour homme. En plus frais, la note sucré se faisant très subtile mais le parfum a une tenue extraordinaire; même dans l'air! La bouteille d'un rouge vif en verre transparent est très design. Le seul bémol question de lui en donner un; le vapo construit dans le toit de la tour. Très design certe mais peut ne pas toujours bien se remettre. Il suffit de faire attention mais l'on s'en rend vite compte et problème réglé en 10 secondes!

Red Rose Al-Rehab de Orangepoudree 2016-12-31

Red Rose est un parfum oriental-floral absolument épatant !

Au départ, il fait beaucoup penser à Flower by Kenzo. Puis, l'évolution est sublime, avec une rose intense, vanillée sucrée-douce, très sensuelle et poudrée à souhait !

Un must-have, un doudou, une valeur sûre...

Nude Bouquet Zara de Orangepoudree 2016-12-31

Ce parfum oriental-floral de Zara est bien poudré, sucré, et légèrement aquatique-floral. Nouveauté 2016.

Delicious Blossom Zara de Orangepoudree 2016-12-31

Zara fait de très bons parfums. Celui-ci, un oriental vanillé, est sucré doux, avec des notes florales fraîches. Nouveauté 2016.

CK One Summer 2016 Calvin Klein de Orangepoudree 2016-12-30

Ce parfum est frais, boisé, vert et fruité. On se croirait dans la jungle ou au milieu d'une forêt en Amazonie. Très nature comme parfum, et masculin.

Pure Perle Pascal Morabito de Orangepoudree 2016-12-29

Un parfum vintage plutôt floral-boisé, avec des notes de jasmin ou je ne sais quelle fleur blanche et une autre fleur (rose blanche ou violette poudrée?). Il y a une note baumée orientale dans ce parfum plutôt doux et poudré.

Kismet Lubin de nicolas2 2016-12-28

Magnifique re-création qui met au jour le plus bel oriental qui soit, à mon avis. Une douceur profonde et envoutante traversée par la brillante lumière des zestes de bergamote et petit grain. Le fond ambrée, terriblement secret, complexe et élégant est sous-tendu par une très belle rose ancienne divinement poudrée. Les matières sont belles, la proposition est franche, c'est une très belle réussite que ce nouveau Lubin exhumé des grimoires. Le départ est donc pétillant et lumineux avant que la douceur orientale ne s'installe durablement et se réactive tout au long de la journée pour diffuser un sillage élégant et envoutant.
Le flacon est magnifique avec son bouchon minéral lourd et bleuté, le tout dans l'écrin d'une très belle boîte... c'est véritablement un très beau cadeau que Lubin nous fait là avec ce Kismet.

Une de mes petites gourmandises de toute saison, tant la vivacité de ce citron épicé au gingembre me donne le sourire ! La bonne tenue est dûe à son fond vetiver-tonka, chaud et rond.
C'est vraiment dommage que Kenzo ne commercialise plus cette Eau Indigo, que je piquais régulièrement à mon ado de fils.

Kenzo World Kenzo de Orangepoudree 2016-12-26

Horrible et décevant.
Pourtant Kenzo fait de bons parfums.

Divine Boadicea the Victorious de Isabelle 2016-12-26

Des aldehydes ensoleillés par la mandarine précèdent l'arrivée du jasmin qui est ici assez doux et rond. C'est un parfum affiché comme unisexe mais je le trouve plutôt féminin (probablement par son coté fleuri-aldehydé), avec pas mal de personnalité et de pep's, très moderne.

Fragrance décevante acide et chimique. On ne retrouve ni la chantilly ni la fraise. L'eau lita de cette marque est mieux.

Tsuki Miya Shinma de Isabelle 2016-12-22

Tsuki (la lune, donc) est un fleuri-fruité très délicat, on est très loin du style "girly - lolita - ça sent trop bon", je ne vais pas citer de nom mais vous voyez ce que je veux dire... C'est une rose-fruits rouges sans sucre, légèrement confite, limite vineuse sur moi, équilibrée par des notes vertes qui font qu'on est vraiment sur une impression de monde végétal, impression renforcée par une évolution boisée-verte elle aussi très douce et peu appuyée mais nette. J'ai un peu de mal à le décrire, j'ai l'impression d'utiliser des termes contradictoires mais c'est ce qui fait pour moi le charme de ce parfum.
C'est un parfum auquel il faut être attentif sous peine de passer complètement à coté, pas le genre de parfum à tester au milieu de 20 autres. Quand je le porte je suis la seule à le sentir, il ne diffuse presque pas. Mais quand je sens mon bras il a une bonne tenue, et je le trouve très addictif.

Olympea Paco Rabanne de Orangepoudree 2016-12-21

Un mélange de notes orientales (sensuelles et sucrées comme Hypnotic Poison de Dior) et d'une pointe de note salée (un peu comme l'odeur de mer salée dans Rem de Reminiscence) bref, un sillage de vanille sensuelle infusée de jasmin d'eau et renforcée d'un caramel salé légèrement aquatique et frais.

Zara Femme Zara de Orangepoudree 2016-12-21

Ce parfum oriental floral est vanillé très féminin. Il me rappelle beaucoup Hypnotic Poison de Dior.

Black Opium Yves Saint Laurent de Orangepoudree 2016-12-21

Un parfum oriental gourmand comme un café sucré parfumé à l'eau de fleur d'oranger.

J'ai découvert exactement la même pyramide olfactive : le parfum Lady Glitter chez Adopt de Réserve naturelle.

Kenzo World Kenzo de Nelken 2016-12-20

J'ai envie de dire "pourquoi tant de haine?".

Même si le "World bashing" n'a pas l'air d'avoir (encore) débarqué sur Fragrantica ,ce parfum s'en prend plein la poire sur pas mal de sites.

Il est beau, ce parfum !

Je pense que le décalage,ressenti par beaucoup, entre la pub (et le flacon)déjantés ou même loufoques et le produit,est la raison principale derrière cette déception quasi générale.

En effet, de prime abord, rien de renversant ni de révolutionnaire dans cette composition que je qualifierais de contemplative.

Oui, mais la contemplation pronée par Kenzo est à la fois planante et dynamique, cérébrale et sensuelle.

Je retrouve ça dans presque tous leurs parfums, et c'est pour moi vraiment la "patte Kenzo" : Vouloir réconcilier la communion avec la nature et la vie trépidante de la citadine, comme si il n'y avait aucune raison que ces choses s'excluent mutuellement.

Une question que je me pose : Y a-t-il ou pas des notes fruitées dans ce parfum ?

Il n'y a que sur Fragrantica que celles ci soient mentionnées . Alors que le descriptif mentionne des "facettes fruitées du jasmin d'Egypte".

???

A mon nez,les fruits rouges sont très présents en tout cas,mais je les trouve très réalistes, pas bonbon, ni confiture ni (Dieu merci!) "fruitchouli"... Je ne suis pas quelqu'un qui s'intéresse beaucoup aux "nez" de la parfumerie, mais je dirais qu'il en fallait un très expérimenté pour y parvenir.

Un parfum de plus chez Kenzo qui célèbre la beauté de la nature, dans sa pureté et sa sensualité.

Avis édité le 12 01 2017

Je comprends maitenant pourquoi je ne détectais pas de lavande...
Mon avis ci dessous se réfère en fait au flanker Burberry Rhythm Floral !

C'est ma très grande faute, mais pour ma défense, le mot "floral" est écrit en tout petits caractères sur la même ligne que la mention "eau de toilette".

Alors, pour info : Boîte blanche = Rhythm original;
Boîte rosée = Rhythm floral.

L'original est effectivement une lavande poudrée à mon nez.On y sent beaucoup l'iris aussi.

Odeur "propre" un rien sucrée, sèche-poudreuse, alors que le flanker est quasi aquatique.

Bonne tenue. Sillage discret.

(Rhythm floral - avis avant rectification).

Burberry doit avoir le courage de ses opinions, et du courage tout court, pour lancer en 2014, alors que la mode est aux odeurs fruitées-sucrées-gourmandes, un parfum qui rappelle les aquatiques des années 90.

Ou bien s'agit il tout simplement de cohérence avec le style de la maison, à la fois moderne et intemporel, qui aime jouer sur le masculin/féminin ?

C'est un parfum qui est souvent décrit comme "frais". Je le trouve carrément froid, dans la même veine qu'Oxygène de Lanvin. Cette impression qu'on vient de mettre la clim en marche, dès les premières effluves...

Une certaine cérébralité,une distance (aristocratique)très british. Il ne m'évoque pas du tout l'univers de la musique rock, pourtant citée comme source d'inspiration, mais en même temps, ça sentirait quoi, la musique rock ?
C'est toujours super subjectif ces trucs là.

Ce qui me frappe, c'est à quel point je ne distingue absolument aucune des notes mentionnées dans la pyramide, à part la mure, qui apporte une note légèrement sucrée et colorée sans laquelle tout ça serait quand même bien trop "clean".


Par exemple, je ne reconnais absolument pas la lavande ni le néroli. Comme mentionné dans certains avis, ceux qui prennent la fuite à l'idée d'un parfum à la lavande pourraient apprécier celui ci, tant elle y a été fondue de façon experte dans le reste de la composition.

Brit Rhythm fait partie des rares parfums frais avec un très bon sillage ainsi qu'une tenue remarquable.
Je le trouve d'ailleurs un peu entêtant au delà d'une pulvérisation.

J'aime beaucoup le flacon.

Jusqu'ici, à part Burberry Week End, que je n'avais pas du tout apprécié, je trouve les parfums de cette marque vraiment bien faits et pleins de personalité.

Eau de Caron Caron de Isabelle 2016-12-19

Le flacon que j'ai est bien la version « Eau sans X », celle de 1980, avec son motif à la Mondrian sur l’étiquette représenté ci-dessus.
C’est sur moi une mandarine superbe, un peu amère mais pas acide, avec beaucoup de densité et de présence, que j’aurais tendance à attribuer à la myrrhe et/ou au benjoin. La tenue est surprenante pour une eau : ce n’est pas le genre d’eau d’été légère qui se fait oublier au bout de 30 minutes, elle m’évoque ces « thés de Noël » aux agrumes et aux épices, ou encore le vin chaud vendu sur le marché de Noël à Strasbourg …

Caline Jean Patou de Isabelle 2016-12-19

Je n'ai pas ce Câline, mais j'ai trouvé dans une brocante un flacon d'Eau de Câline qui n'est pas référencé sur la base de données, donc je vais en parler ici.
Cette version "Eau", dont j'ignore si elle est ou non proche de "Câline" tout court, est à la fois verte, aldéhydée et chyprée. Au départ je sens un vert tendre, frais et très aldéhydé, qui s’arrondit ensuite, devenant un peu crèmeux, avec un fond marqué par la mousse de chêne, mais qui reste très doux. Un parfum joyeux et sans complexe, que l'on pourrait ressortir en 2016 tant il est facile à porter.

Jin Abe Jin Abe Parfums de Isabelle 2016-12-19

Un de mes amis, collectionneur de flacons, possède un grand format ce de mystérieux Jin Abe. J'ai longtemps cru que ce flacon évoquait un coquillage, mais j'ai lu sur un site russe qu'en fait le bouchon évoque plutôt la corne des licornes ...

Sur moi c'est un floral-fruité mais pas sucré, avec des notes boisées très douces, qui réussit à être très original. Un parfum, à vrai dire, aussi intrigant que son flacon, il n'y a pas une note qui ressort plus que les autres. Je sens la présence des fruits, sans être capable de les citer clairement (j'avais pensé à la pêche, apparemment c'est raté), le jasmin est là, mais le tout est fondu dans un ensemble rond, doux, sans aspérité, et ça évolue doucement vers un aspect plus musqué. Un parfum qui incite à la rêverie ...

Ebene Pierre Balmain de Isabelle 2016-12-18

Je ne sais pas de quand exactement date mon flacon, qui ressemble à celui qui figure ici , avec la boite à un fond avec des carreaux vert et marron (pas le flacon dont le bouchon descend sur les épaules, comme on le voit sur les pubs)
Ebene est un très beau masculin disparu, très recherché sur les sites de vente aux enchères où il s'arrache à prix d'or. Il avait plus ou moins été question de le ressortir (reformulé ?) il y a quelques années (vers 2010, je crois), mais depuis plus rien ...
La construction est magnifique, alliant la fraicheur épicées des notes de menthe, d'anis, de cumin et d'agrumes au boisé puissant et profond du pin, arrondi par la tonka. C'est un parfum qui s'impose, extrêmement tenace (le genre de parfum qu'on retrouve encore le lendemain sur la peau), mais totalement addictif.
Si vous avez la chance d'en trouver à un prix acceptable, foncez !

Je le confonds parfois avec Balmya, car tous les deux ont ces notes de café et de fruit qui font leur originalité. Mais Balmya est bien plus typé angélique et fleurs blanches, celui-ci exprime plus nettement ses notes fruitées.
Sur moi, le parfum démarre par des notes que j'avais identifiées comme de la pêche, mais attention, pas la pêche genre Ice tea, de la vraie, pas de la pêche de synthèse. Après, la pyramide affiche de la mangue, pourquoi pas, je ne vais pas batailler pour si peu, mais pour moi ça sent la pêche.
Et à l'évolution, je sens nettement une odeur de café noisette . Donc pas le café noir, ni le café au lait en général assez écoeurant pour moi (rien à voir avec le Musc Maori de PG, par ex), non, juste le café cortado, avec une lichette de lait et peut-être même, à bien sentir, un peu de poudre de chocolat.
Tout ceci reste léger, et en fait un parfum de peau très appréciable en été.

Balmya de Balmain Pierre Balmain de Isabelle 2016-12-18

Un parfum assez atypique, par son alliance de notes de café, d'angélique, de fleurs blanches et de fruit de la passion. Au début, je le trouvais un peu bancal, mais il est léger et subtil (bien plus que le Black Opium d'YSL, par ex !), très solaire, assez dynamique et au final il fait un très bon doudou pour l'hiver.

Olympea Paco Rabanne de Isabelle 2016-12-18

Je crois que c'est l'un des rares parfums à m'avoir provoqué des hauts-le-coeur, au point de me laver et relaver les mains alors que je ne l'avais vaporisé que sur mouillette. C'est physique, je ne le supporte pas.
Et d'une manière générale, il me confirme que le sucré-salé en parfumerie n'est vraiment mon truc ...

Pink Sugar Sensual Aquolina de Orangepoudree 2016-12-17

Parfum très entêtant insupportable pour moi.

Violette Vanille Adopt` by Reserve Naturelle de Orangepoudree 2016-12-17

Fragrance florale poudrée de vanille douce et violette. Dans la même famille que Flower de Kenzo.

Olympea Paco Rabanne de Orangepoudree 2016-12-17

Olympea est un parfum oriental floral comme Hypnotic Poison de Dior, sexy, bien sucré-vanillé, mais avec en plus une note aquatique salée comme dans Rem de Réminiscence ou Mers&Océans d'Adopt. J'aime encore plus la fragrance du lait parfumé pour le corps qui le complète et apporte une meilleure tenue.

L'eau Lita Adopt` by Reserve Naturelle de Orangepoudree 2016-12-17

Ce parfum gourmand sent délicieusement bon : sucré, pétillant, un vrai bonbon à la violette. Ressemblerait-il à un parfum de Lolita Lempicka?

Agrumes Poudrés Adopt` by Reserve Naturelle de Orangepoudree 2016-12-17

Ce parfum est poudré et pétillant plein de peps avec une bonne tenue. Il me rappelle Dior Addict. Dommage qu'il n'existe pas encore en grand flacon.

L'Eau Scandaleuse Anatole Lebreton de Isabelle 2016-12-15

J'approuve le commentaire de rfablarage : c'est un parfum comme on n'en fait hélas plus beaucoup, qui vous emporte loin, très loin, et surtout une belle personnalité qui fait qu'on ne peut le confondre avec aucun autre !
Le duo tubéreuse-cuir soutenu par les notes animales est vraiment réussi, parfaitement équilibré, présent mais jamais envahissant, tout à fait androgyne.
La qualité des matières est très sensible, le fond chypré est à se damner, relevé d'une note un peu verte qui lui apporte juste ce qu'il faut de fraicheur. Ce parfum rentrerait dans ma valise pour une ile déserte, quel que soit le climat de l'île !

Yendi Roberto Capucci de Isabelle 2016-12-13

Un parfum que j'ai porté adolescente dans les années 80, et qui m'évoque irrésistiblement cette période, joyeuse et insouciante. C'est très vif, d'un vert printanier qu'évoque d'ailleurs la couleur du jus, une combinaison d'agrumes et de jacinthe/muguet fraichement cueillis, où l'on sent les fleurs mais aussi les tiges et les feuilles. Ca s'épice de clou de girofle, devenant rapidement plus chaud et rond, presque animal avec ses notes de miel et de mousse de chêne. J'avais lu quelque part que Yendi se fond à merveille sur la peau, et je partage tout à fait cette opinion, d'autant qu'il a une très bonne tenue !
Ce parfum est assez puissant mais conserve tout au long de son évolution une légèreté, un petit coté "je m'en fiche" qui me fait craquer à chaque fois que je le sens ...

Graffiti Roberto Capucci de Isabelle 2016-12-13

Dès l'ouverture, une brassée de notes vertes, entre jacinthe et galbanum, puis les fleurs; il est difficile de les distinguer toutes, mais on y devine la rose et la violette, et malgré un fond plus consistant qui lui assure une bonne tenue sur moi (mousse de chêne, je pense) on reste ensuite sur cette impression de fleuri très frais, très printanier. Un parfum qui évoque plus une balade dans un jardin d'Avril que les tags de nos cités - sur ce plan, le choix du nom est un peu décalé (encore que les graffiti de 1963 étaient probablement un peu différents de ce que l'on voit maintenant)

Par contre, mes impressions sont assez éloignées de la pyramide évoquée ci-dessus : déjà, je n'y retrouve pas ma jacinthe ? Et j'ai eu beau m'en remettre et retester, je n'ai pas vu passer l'ombre du début du commencement d'un fruit , alors que la pyramide aligne fraise, ananas, papaye, pomme et melon, ce qui me laisse très perplexe ... a-t-il été reformulé ? Mon flacon étant un vintage, ceci explique peut-être cela ...

Jubilation for Women Amouage de Isabelle 2016-12-12

Ce parfum est assez complexe et opulent, avec ce coté "luxe" qui caractérise les Amouage.
Contrairement à la version homme, plus sèche, la version femme est marquée par une note de rose et de fruits confits (prune ? abricot ?), sans tomber dans le coté gourmand. C'est plutôt un chypré un peu fruité, qui évoque Mitsouko ou Femme de Rochas, mais relevé d'un peu de cumin et d'ylang, et qui évolue vers un fond plus ambré et baumé, d'une belle profondeur.

Doux et caressant comme un rose foulard de soie qui s‘ envole dans l‘ air...

Grimoire Anatole Lebreton de Isabelle 2016-12-09

Les parfums Anatole Lebreton sont tous marqués par l'utilisation de matières premières de belle qualité à dose généreuse (enfin, dans les limites de ce qu'impose l'IFRA, j'imagine), ce qui confère beaucoup de personnalité à ces parfums. Celui-ci ne déroge pas à la règle : après une envolée aromatique fraiche et un peu verte, basilic et lavande, peut-être un peu de citron vert ? arrive l'encens. Cet encens qui s'installe est lumineux, aérien tout en étant chaleureux. Après quelques minutes, l'encens s'encanaille d'une note de cumin qui reste cependant un peu en retrait et vient juste renforcer le coté épicé de cette jolie fumée, qui reste très lumineuse.

C'est surprenant, on est loin des encens sombres et poussiéreux de crypte gothique, cet encens-là irait plus volontiers chatouiller les narines des elfes et autres génies de la nature que celle des moines ...
Un Grimoire païen, rempli des recettes de magie de Merlin !


EDIT : après quelques heures (dans mon cas : le lendemain matin), lorsque l'encens a disparu, reste un fond boisé absolument somptueux ...

jeff


parfum classique pour homme mûr

c est un parfum que j ai découvert par mon oncle.

tenue exceptionnel dure plus de 15 heures sur la peau

pour le prix c est un parfum qui peut rivaliser avec n importe quelle marque de luxe voir supérieur a elle.

en un mot je recommande.

Montana Black Edition Montana de jeff 2016-12-09

jeff

parfums plutôt oriental similaire a giorgio beverly hills

pour homme 118 ml

assez bonne tenue 7/10

Aventus Creed de nicolas2 2016-12-08

Pour moi le plus beau...
La magie de matières naturelles et nobles, un cocktail pétillant d'agrumes, d'ananas rôti légèrement fumé. Un fond plus sombre...
Unique mais visiblement voué à beaucoup de caprices, de variations concernant sa tenue car j'ai noté récemment qu'elle décline.
Visiblement je ne suis pas le seul et je ne peux plus dire qu'il est puissant et qu'il perdure des jours sur les vêtement comme ce fut le cas. Sur ma peau, 5 heures c'est trop peu, trop dommage qu'il me quitte si vite.

En espérant un sursaut de la marque pour corriger ce problème et nous rendre notre King Aventus !

Coco Mademoiselle Chanel de 2016-12-07

Bouteille produite en 2013.
Quelle odeur extraordinaire! Coco -meme serait si fiere si elle pouvait la sentir! Ce parfum c‘ est vraiment l‘ esprit de la jeune Coco, toujours revolutionaire et impeccablement elegante. Je sens surtout les notes citriques, le jasmin et la vanille. Duree et sillage tres bonnes, surtout sur les vetements.

Bouteille produite en 2015.
Un exces de vetiver a fait de ce parfum unisex. On ne sent plus la vanille. Duree et sillage lamentables pour un Chanel.

@Amelie
Tous les Chanel ont ete reformules en 2015, malheureusement! J‘ ai senti la meme deception que vous en achetant mon Allure bien aime et Allure sensuelle edp (ils ont change les notes) et edt (tenue une heure au maximum, sillage ras!). Je portais tous les Allure, Coco edp, edt + les Coco Mlle, mais je ne pense pas les racheter, ce ne sont plus les memes! Et je pourrais bien comprendre un petit changement de l‘ odeur avec les ans et les restrictions de l‘ IFRA, mais diluer les parfums a tel point, c‘ est vraiment inacceptable pour une maison comme Chanel!

Quant au parfum, je crois qu‘ il reste fidele a son original mais il est plus "apprivoise" que lui, plus tendre grace a ses notes poudrees. Tres feminine et dynamique a la fois.

Ah, Chanel, tu a eu un des meilleurs parfumeurs au monde (le meilleur, selon moi, avec Alberto Morillas), pourquoi tu detruis ses chef-d‘ oeuvres???!!!

Chanel No 19 Poudre Chanel de irina18 2016-12-07

coucou à tous les amoureux de ce parfum !! j'ai acheté ce parfum, mais qui malheureusement ne me convient pas tout à fait :/ alors s'il y a en un de vous qui est intéressé, faites le moi savoir, j'ai une bouteille presque pleine. un swap ca m'intéresserait aussi :)

Salut tout le monde, j'ai acheté ce parfum il y a un peu plus d'un an. après plusieurs essais, j'ai compris que c'est pas vraiment ma tasse de thé, alors si quelqu'un est intéressé j'ai une bouteille presque pleine :) pour un prix intéressant

Pour celles qui aiment l'iris, il se porte facilement en printemps, très féminin, j'adore :)

C‘ est un parfum chaud, intime, exotique. La noix de coco est tres presente et au fond le bois de santal lui donne un aspect boise discret. Je sens aussi le miel et la vanille. Excellente choix pour l‘ ete, tres feminin. Seul desavantage, il ne dure pas longtemps, on doit reappliquer.

C‘ est mon parfum prefere, le top de l‘ elegance et de la femminite pour moi. Un parfum si riche, chaud et opulant, un vrai chef- d‘ oeuvre comme on n‘ en a plus, malheureusement! Tres bonne tenue (le mien c'est de l‘ an 2014), surtout sur les vetements. Sillage modere. Bouteilles anterieurs, encore plus bonnes et fortes. Merci beaucoup, Jacques Polge!

Purple Heart V 5 Map Of The Heart de Isabelle 2016-11-29

Ce parfum est très exactement ce que, pour moi, aurait dû être La petite robe Noire de Guerlain, avec plus d'audace et un peu moins d'envie de plaire à toute la planète. C'est un accord réglisse-cerise mais avec beaucoup de caractère, les notes sombres et légèrement métalliques de l'"encre" (ou quelle que soit la molécule qui donne cet effet) viennent lui ajouter de la force et équilibrent bien la douceur de la tonka, évitant à l'ensemble de tomber dans le douceâtre-écoeurant à la longue. Voilà enfin un gourmand qui me plait !

Nuit de Tubereuse L`Artisan Parfumeur de Isabelle 2016-11-29

Certains disent que c'est une tubéreuse pour ceux qui ne supportent pas la tubéreuse ... En effet, elle n'est ni lactée ni envahissante, pas vraiment verte non plus. Légère, un peu épicée et fruitée (j'y sens nettement la mangue), elle est assez originale !

Infusion de Tubereuse Prada de Isabelle 2016-11-29

C'est une tubéreuse assagie sous un départ d'agrumes, mais qui conserve le crémeux caractéristique de cette fleur. Elle porte bien son nom, la tubéreuse y est assez discrète, quoique nettement reconnaissable.
Je la trouve idéale en plein été, là où d'autres tubéreuses pourraient se montrer trop présentes. Elle devrait plaire à celles que le coté « too much » de la tubéreuse effraie parfois ...

Elle fait partie d'une trilogie de Tubéreuses par Gérard Ghislain pour Histoires de Parfums, inspirée par Les Fleurs du Mal de Baudelaire.
Celle-ci est très poudrée, c'est en fait presque plus un iris animalisé qu'une tubéreuse, avec également des notes cuirées et safranées. L'ensemble est très joliment amené, tout ceci se fond sans heurts, c'est doux et confortable. Ma préférée de la série.

Magie Noire Parfum Lancome de Médusa89 2016-11-23

Comme c'est agréable de le sentir sur soi à longueur de journée!Ses notes chaudes et animales soulignent un caractère puissant et mystérieux qui convient mieux, selon moi, à des femmes mûres qu'à des jeunes filles. :)

Original Victor de jeff 2016-11-18

jeff


super parfum prix bas mais haute qualité

a été lancer dans les année 40 avant dior eau sauvage

ressemble a eau sauvage de dior a un prix plus abordable

note 10 durée

note total 9

Tuberose Vertigineuse Molinard de Isabelle 2016-11-17

Un parfum un peu difficile à trouver, que j'avais senti chez Sous le parasol à Paris, et que je viens de trouver sur le site de Nocibé
Bon, c'est une tubéreuse, y'a pas de doute. Un peu lactée-coco mais sans excès, assez équilibrée entre opulence et retenue, elle se boise très légèrement et s'ambre un peu à l'évolution, mais en gros, on reste quand même sur un soliflore. Ca n'évolue pas tellement, mais si vous aimez la tubéreuse pas trop envahissante, elle est parfaite pour son niveau de prix (dans le haut de la gamme de prix de chez Molinard, tout de même)

Ungaro Man Emanuel Ungaro de Malko 2016-11-15

Discret, doux vers le boisé mais il fait son petit effet. Indéniablement très bon. Ce jus fait parti des grands qu'on aime à porter et retrouver fréquemment.
Me concernant je continuerai à le porter très longtemps en alternance d'autres que je découvre et redécouvre au fil du temps. La plupart des nouveautés passent sans laisser ni traces ni souvenir. Probablement la raison pour laquelle on préfère porter et s'attacher à de grands jus tel celui ci.

Iri-del Nomenclature de Isabelle 2016-11-11

Un iris assez discret, aérien, poudré sans être terreux, avec de légères notes boisées. On y retrouve la facette de musc de l'ambrette, qui rend cet iris presque cristallin.
C'est un parfum de peau, sans grande projection et d'une tenue assez moyenne, mais d'une grande tendresse. Un bel iris minimaliste pour les jours où l'humeur est plutôt à l'intime.

L`Haleine des Dieux Serge Lutens de StellaDiverFlynn 2016-11-08

Je trouve les notes de tête de L'Haleine des Dieux très intéressantes : un parfum boisé et crémeux, qui me fait penser au pain et aux céréales avec du lait, mais avec une touche métallique et tranchante. La référence du pain/des céréales pourrait faire rappeler à Jeux de Peau, mais L'Haleine des Dieux est plus boisé et sec, et moins huileux et moins sucré.

Malheureusement, cette ouverture originelle d'un contraste entre métallique et crémeux ne persiste pas. L'Haleine des Dieux se transforme en une fragrance ambrée et boisée, couverte par une couche épaisse de crème anglaise et une légère touche de sel, qui me fait penser au beurre de karité.

Le sillage est relativement proche, et la tenue est environ 9 heures. Le côté métallique lors de l'ouverture de L'Haleine des Dieux est cohérent avec le style des parfums de Lutens sortis ces dernières années. Le côté crémeux et gourmand est aussi très agréable selon mon goût. Cependant, le prix élevé de Section d'Or joue encore une fois le contraste avec l'évolution relativement simple et la manque de profondeur des parfums de cette gamme. Si vous aimez des éléments gourmands, L'Haleine des Dieux serait sympa à tester, mais sinon je ne le trouve pas aussi luxueux que le prix suggère.

Renard Constrictor Serge Lutens de StellaDiverFlynn 2016-11-08

En générale, Renard Constrictor sur ma peau, est un jasmin avec des facettes de raisin et d'indole. Pendant l'ouverture, le raisin est plus vif et juteux, alors que l'indole donne un aspect mentholé. Ils sont toutefois très retenus : le raisin n'est pas excessivement sucré comme certain parfums de jasmin, et l'indole est beaucoup moins intense que A La Nuit, même plus doux que La Religieuse, et Renard Constrictor est plus chaleureux que tous les deux.

Le jasmin devient plus sec avec le temps, ce qui donne une arôme de peau de fruit sèche. En même temps, un musc poudré se diffuse dans le parfum. Ceci n'est pas un musc "sale", animalier, ni comme de la lessive. La suavité de jasmin et le musc cotonneux font un parfum de peau, doux comme des fourrures.

Le sillage est plutôt proche de la peau, et la tenue est environ 8 heures.

Etant le quatrième parfum de jasmin chez Lutens, Renard Constrictor a beaucoup moins d'indole que le gloire qui est A La Nuit, et plus chaleureux que La Religieuse. Quant à Sarrasins, il joue le contraste entre le musc animalier et onctueux, et le jasmin voluptueux et sensuel, alors que Renard Constrictor les fusionne ensemble et le résultat est beaucoup moins dramatique.

J'ai bien aimé Renard Constrictor, surtout le début, lorsque l'indole mentholé, malgré doux, était encore présent, et le musc moelleux du fond est aussi très agréable à porter. Mais j'hésite toujours à le recommander, tout simplement parce que Renard Constrictor reste un parfum de jasmin relativement simple, et il y a beaucoup de choix sur le marché, similaires ou même beaucoup plus intéressants, à un prix beaucoup plus raisonnable aussi.

Cannibale Serge Lutens de StellaDiverFlynn 2016-11-08

Sur la touche, Cannibale me paraît plutôt standard : un cuir avec des facettes de castoreum et de cardamome, assez similaire à Mona di Orio Cuir, mais à un prix beaucoup plus élevé.

Cependant, une fois sur la peau, Cannibale se manifeste d'une manière surprenante. Certes, il y a des molécules boisées fumées et des épices vaguement ressemblant au cumin et à la cardamome, toujours standard. Mais en même temps, ces éléments sont posés à côté d'une vinaigre acide, des poudres et de l'aldéhyde froides, et une note aigre comme de l'essence. L'effet de l'ensemble semble cacophonique au premier vu, mais également mémorisant et original.

Cannibale n'a pas de transformation majeure par la suite. L'acidité de vinaigre et la poudre perdent leur intensité peu à peu, jusqu'à devenir un bruit de fond et laisser leur place à un cuir doux et légèrement épicé.

Le sillage est relativement proche, et la tenue est environ 9 heures. Bien que je trouve certains moments un peu trop âcre pour mon goût personnel, et que j'aimerais une version plus raffinée de ce parfum, Cannibale est quand même très intéressant et je n'ai pas encore rencontré quelque chose similaire. En raison de son prix élevée et sa notes originelles, je déconseille fortement un achat sans test, mais je pense qu'il vaut le coup de le tester malgré sa disponibilité limitée.

Veilleur de Nuit Serge Lutens de Isabelle 2016-11-08

Tout à fait d'accord avec Stella : un joli chocolat, sympathique mais sans plus et qui ne m'a pas émue particulièrement, donc qui ne vaut absolument pas le prix demandé, d'autant que sur moi la tenue n'atteint pas les 8 heures, je dirais plutôt 2 heures ...
Dans le genre chocolat épicé, il y a en effet de bien meilleurs rapports qualité/prix !

N'ayant jamais trouvé que les fleurs de cerisiers de chez moi dégageaient une odeur très caractéristique, je pense qu'il s'agit là d'une évocation - mais je ne connais pas les cerisiers japonais ...
Le parfum s'ouvre sur la note vive et pétillante de la bergamote, vite rejointe par la douce amertume du thé vert. La bergamote est peu à peu remplacée par une note florale très réussie, très légèrement fruitée. On imagine bien une fleur délicate, aux pétales couleur pastel éclatant sous un soleil printanier, et la persistance de la note de thé offre à la composition un aspect très rafraichissant.
C'est une Aqua Allegoria que j'ai beaucoup porté, notamment en été, et dont je déplore la disparition ...même si une EDT du même nom est ressortie en 2011 dans la collection Les Parisiennes, à un prix que j'ai trouvé assez dissuasif ! Mais il s'agirait plutôt de la réédition de l'EDT de 1999 ?

L`incendiaire Serge Lutens de StellaDiverFlynn 2016-11-07

L'évolution de Serge Lutens L'Incendiaire sur ma peau est autour d'un oud. Au début, il s'est déguisé comme du bois plus commun sous la suavité des prunes, ce qui résulte à quelque chose au croisement entre Féminité du Bois et Boxeuses. Ensuite, L'Incendiaire se débarrasse peu à peu la douceur de prunes et révèle un oud animalier et ambré dans l'accord du fond. Il y a un aspect d'encens du bois de oud, mais c'est quand même l'arôme cuiré de oud qui domine. Bien qu'il me fasse penser à l'odeur des chevaux, l'effet de l'ensemble est plutôt élégant et discret.

Le sillage est plutôt proche, et il tient environ 9 heures sur ma peau. J'ai bien aimé l'aspect animalier des notes du fond. Son sillage intime le rend aussi plutôt facile à porter. Cependant, avec le prix de la gamme de Section d'Or, j'attendais quelque chose plus complexe et opulent , alors que L'Incendiaire est finalement assez simpliste dans l'évolution.

Si vous aimeriez une version de douceur boisée du style de Lutens, mais avec du oud, je pense que L'Incendiaire marchera très bien. Mais sinon, je ne le trouve pas particulièrement intéressant parmi les autres chefs d'oeuvres de Lutens, surtout à ce prix de luxe.

Sidi Bel-Abbès Serge Lutens de StellaDiverFlynn 2016-11-06

La façon que les notes de tête de Sidi Bel-Abbès se manifestent sur ma peau est très chaotique : le tout premier effluve est un arôme de chocolat doux, mais en un clin d'oeil, ce sont les fruits rouges cristallins et les prunes fraîches arrivent avec des forces, mêlés avec un encens froid et minéral, avant que tout est poussé à côté par des molécules boisées fumées ultra-tranchantes.

Heureusement, cette fumée boisée aigre disparaît dans environ 30 minutes. Sidi Bel-Abbès se stabilise en un accord de fond résineux et fluide. Au début, il est plus proche du labdanum, avec ses aspects sombres du chocolat et du cuir. Puis, il se déplace sur l'échelle des résines vers le côté du baume de Tolu/Peru et du benjoin, avec une touche de vanille plus prononcée, et plus doré en couleur. L'ensemble est ensuite parsemé des petites paillettes d'un encens effervescent et rosé, comme le reflet du clair du petit matin sur une rivière calme de résines.

Le sillage de Sidi Bel-Abbès est très proche, et la tenue est environ 6 heures.

J'ai bien aimé les notes résineuses de fond. Elles évoquent une sérénité, mais éventuellement trop floues et manquent de personnalité, et surtout la magie dans des anciens parfums chez Lutens. De plus, la fumée boisée du début est trop acre, trop imposant, et trop artificiel selon mon goût. Même s'il est sorti dans la gamme de flacons vaporisateurs, je ne pense qu'il serait parmi les meilleurs ; à ce prix de Section d'Or, je ne pense pas que je vais le recommander particulièrement.

Veilleur de Nuit Serge Lutens de StellaDiverFlynn 2016-11-06

Veilleur de Nuit commence sur ma peau par une note de chocolat noir et liquoreux. L'aspect liquoreux ici, n'est pas de la profondeur intrinsèque au chocolat noir, mais plus aigu, comme le liqueur aigre enrobé dans le chocolat. Le chocolat lui-même n'est pas aussi onctueux que du chocolat au lait, ni aussi poussiéreux que du poudre au cacao. Sa texture est plutôt sec, comme des pépites de chocolat noir.

Le parfums se change d'une manière très discrète : si je n'y fais pas attention, Veilleur de Nuit sent des pépites de chocolat pour assez longtemps ; mais si je fais l'effort d'analyser son évolution, le chocolat est en fait en train d'être remplacé par un élément animalier et épicé, abstrait et discret, morceau par morceau. Eventuellement, la fragrance devient mi-chocolat, mi-épicée dans environ 2 heures, et elle est étrangement légère pour un parfum dominé par du chocolat.

Encore une fois, Veilleur de Nuit se transforme secrètement. Mais cette fois-ci, ce sont le jasmin avec une nuance de raisin, et le musc blanc. Ces deux derniers dominent le parfum environ 5 heures après l'application, et le chocolat crémeux et épicé est devenu un écho du fond. L'effet de l'ensemble me fait penser à une version légèrement plus crémeuse et plus épicée de La Religieuse.

Le sillage est modéré, et la tenue est environ 8 heures. J'ai bien apprécié le chocolat noir et son alliance avec l'accord animalier et épicé, bien que le jasmin et le musc blanc vers la fin soient plutôt conventionnels. S'il était sorti dans la gamme de flacons vaporisateurs, je serai parmi les premiers à le procurer ; mais il étant dans la gamme de Section d'Or, je pense qu'il y a beaucoup plus de choix plus intéressants, et pour un prix plus raisonnable.

Cracheuse de Flammes Serge Lutens de StellaDiverFlynn 2016-11-06

Le tout premier instant lorsque Cracheuse de Flammes touche ma peau, l'image évoquée en moi était une petite merveille : un bourgeon de rose délicat au clair du petit matin, couvert des gouttelettes de rosée fraîches et prêt à s'épanouir.

Cependant, cette phase était brève. En un clin d'oeil, la rose est submergée par un déluge de l'aldéhyde métallique et du musc blanc cristallin. Ce qui reste de la rose, est une note légèrement mentholée. Par la suite, Cracheuse de Flammes est dominé par cette verdure métallique sur ma peau. Puisque j'ai bien aimé Laine de Verre qui possède un aspect d'aldéhyde métallique similaire, j'apprécie également cette phase de Cracheuse de Flammes, bien que la rose - le protagoniste présumé - est loin du centre des planches.

Après environ 90 minutes, ces lueurs métalliques s'éteignent, et la rose refait surface. Etant encore délicate au début, elle développe une suavité de la confiture de rose et de fruits rouges au fil du temps, parfois même comme des bonbons de rose. Le musc blanc est pourtant toujours présent, ce qui fait que la rose est éventuellement très abstraite et nébuleuse. Cette rose floue est ensuite poussée complètement hors du champ par le musc blanc avec un léger parfum de pêche environ 5 heures après l'application. Cracheuse de Flammes reste ainsi jusqu'au bout.

Le sillage de Cracheuse de Flammes est relativement faible, et la tenue est environ 6 heures.

Je trouve que l'aspect métallique à côté de la rose vers le début est assez intrigant, et que Cracheuse de Flammes est plutôt cohérent avec les parfums de Lutens qui sont sortis ces dernières années, ayant tous plus ou moins des aspects métalliques et désinfectés. S'il est sorti dans sa gamme de flacons vaporisateurs, je le trouverais adéquat. Mais il étant sorti dans la gamme de Section d'Or, je trouve que la rose floue et le musc blanc désinfecté manquent l'originalité, la profondeur et la richesse que j'attends avec un tel prix. Ainsi, je pense que je ne vais pas le recommander particulièrement.

Tenue de Soiree Annick Goutal de StellaDiverFlynn 2016-11-05

Les notes de tête d'Annick Goutal Tenue de Soirée présentent l'aspect levure/alcoolisé de l'iris, mais il n'y a rien terreux ou de racines dans ce parfum. Comme le parfum s'échauffe sur ma peau, après environ 10 minutes, le patchouli se mêle avec l'aspect d'iris qui ressemble à la violette, résultant à un accord de prune mûre et suave. En même temps, avec la texture crémeuse de l'iris, parfois même comme de la cire, Tenue de Soirée me fait penser à un baton de rouge à lèvre parfumé avec des fruits rouges, mais non pas au pompon poudré sur un boudoir.

Le site de Goutal décrit Tenue de Soirée comme un "chypre" sucré et moderne, et il n'a pas tort : le parfum devient plus en plus sucré avec le temps. La prune perd peu à peu son acidité, alors que son niveau de sucre a été boosté jusqu'à qu'elle se transforme en une framboise écoeurante. Je pense qu'il y a probablement un peu de tubéreuse/ylang aussi, qui amplifie encore l'aspect sucré du parfum. L'effet de l'ensemble est assez proche des nombreux parfums fruitchouli gourmands actuellement disponibles sur le marché, bien que Tenue de Soirée soit légèrement plus raffiné et plus fluide grâce à l'onctuosité de l'iris.

Le côté épicé du patchouli se fait remarquer un peu plus facilement avec le temps, mais en générale, Tenue de Soirée reste un fruitchouli crémeux jusqu'à la fin. Le sillage est plutôt proche de la peau, et la tenue est environ 10 heures.

Je trouve Tenue de Soirée plus agréable que beaucoup de fruitchoulis gourmands qui sont trop généreux avec leur dose de sucre. Grâce à cet iris velouté, Tenue de Soirée est plus élégant et moins envahissant que certains bombs de sucre. Cependant, je suis quand même déçue de ce nouveau parfum de Goutal. Une fois qu'il atteint la phase "fruitchouli-crémeux-fruits rouges", le parfum devient monotone. Combiné avec la dose généreuse du sucré, ce parfum devient très harassant dans sa deuxième moitié de l'évolution. De plus, je trouve qu'il manque le style rétro et la génie dans beaucoup de parfums de Goutal. Si je le sens à l'aveugle, je ne vais sûrement pas penser à Annick Goutal.

Je le recommanderai à ceux qui cherchent un parfum de rouge à lèvre fruité, ou un parfum fruitchouli raffiné. Mais si vous aimez les parfums de Goutal plus anciens, je pense qu'il faut probablement s'attendre à un changement significatif du style.

très agréable doux florale parfait pour toute occasion décontracté ou habillé mais absolument pas ce à quoi je m'attendais!J'avais cru deviner que ce serait un boisé chaud au tempérament épicé et sensuel; il n'en est rien. Ce qui ne change rien au fait que ce soit un très bon jus

Ce parfum est unique. Il ne peut pas vous laisser indifférent.

Eros Pour Femme Versace de 2016-10-28

Parfum frais et léger, très agréable.

Hot Water Davidoff de Malko 2016-10-28

excellent aromatique presque fleuris tel Apparition d’Emmanuel Ungaro en plus chaud. La chaleur se revelant petit à petit, très hot mais absolument pas lours et excellente; j'adore.

Reveal Men Calvin Klein de Malko 2016-10-23

Comme une mise à jour moderne de obsession de Klein. C'est doux, légèrement sucré, chaud fin de l'histoire!

Aramis Black Aramis de Malko 2016-10-22

On est très loin de l'aromatique habituel. Je n'aurais d’ailleurs pas employé cet adjectif. Le parfum se veut inhabituel lors de sa mise pour très vite s'adoucir en une douce fragrance rassurante au fond légèrement sucré. Tenue excellente sur les vêtements si employé comme une eau de toilette soit rien d’exceptionnel mais rien de criticable non plus. Un bon jus de qualité qu'on ne trouve hélas pas aisément en parfumerie

Fragrance magnifique, mais d'une froideur sans pareille. NR for Him présente ses notes dans un écrin gris qui lui convient tout à fait, comme si ces mêmes notes avaient été figées, voire gelées dans le temps. Quelque chose de funeste se dégage de ce mélange à la fois floral, terreux et... froid. Mais, n'en demeure pas moins que NR for Him est splendide.

On retient ces notes florales montantes de violettes à la fois claires et capiteuses avec en contrepartie le patchouli avec ses notes, ici, terreuses, mi-camphrées et mi-vertes avec ces relents de bois humide. On ne le porte pas pour se réconforter ou pour s'envelopper, mais parce qu'il est un peu gothique, austère et glauque. Comme l'a déjà mentionné Phényl plus bas, NR for Him est un compagnon idéal des jours de pluie et de grisaille. Francis Kurkdjian a eu une belle audace en créant cette fragrance.

Le départ est très doux, genre fleurs de tilleul un peu miellées, et un court instant j'ai eu peur que cela ne dérive vers le doucereux un peu trop sucré. Mais ô heureuse surprise, le parfum prend tout à coup des accents de foin bien sec, légèrement anisé même, avec une subtile amertume que j'attribue à la camomille et/ou à l'absinthe. Le fond se vanille un peu mais ça reste très léger, et effectivement, très reposant. Un parfum original et très plaisant !

Melkmeisje Baruti de Isabelle 2016-10-10

Je ne suis pas fan de parfums gourmands, mais je dois avouer que celui-ci est très réussi. Il réussit à être à la fois un fruité floral un peu crémeux, onctueux, miellé, mais tout en évitant l'écoeurement qui me saisit inévitablement dès que la dose de crème ou de sucre dépasse un certain seuil. Il y a dans ce parfum pourtant intense une fraicheur printanière persistante qui élève l'ensemble, le rend plus aérien, et du coup bien plus digeste.
Excellente tenue sur mes vêtements.

Dune Christian Dior de Lucy van Pelt 2016-10-09

Depuis le début, depuis sa sortie en 1991 j’avais voulu aimer ce parfum. La pub TV était géniale ; minimaliste, onirique, sobre, mais très artistique. Le flacon un design simple, un nom une invitation au voyage.

Et pourtant, la première fois que je l’ai testé, j’ai détesté… J’étais peut-être un peu trop jeune… Pourtant j’aimais vraiment tout le concept autour de ce parfum. Grosse déception donc. J’en avais fait mon seuil.

J’ai emménagé dans une ville plus grande, avec plus de commerces, alors, régulièrement, lors de mes visites en parfumerie, je le réessayais. Sans succès.
Un jour, enfin j’ai réussi à l’apprécier, à l’adorer même. Pourtant je n’aime pas les boisés d’habitude. Reformulation ? Mon odora qui a changé ? Overdose de parfums sucrés tellement à la mode ? Je ne sais pas… Quoi qu’il en soit, il est devenu un de mes parfums préférés. J’ai eu pour un Noël un flacon 50ml, je l’ai terminé en moins de deux !

Comme je l’insinuais plus haut il est vraiment différent des senteurs sirupeuses tellement en vogue. Je n’ai jamais senti un parfum semblable. « Yria » d’Yves Rocher lui ressemble, mais c’est le seul que je connaisse. Il est calme, serein, mystérieux, mature sans être vieux jeu.

Osez la différence, ça vaut le coup, distinguez-vous !On ne verra plus que vous...

Club Sergio Tacchini de Malko 2016-10-09

J'en suis le premier étonné mais j'adore. Un beau parfum aromatique, qui m'inspire une promenade dans les vastes pleines de lavandes et autres aromates iconiques de la Provence. Une vraie réussite de qualité, qui offre le bonheur de tenir très bien sur peau. (Et sur les vêtements je n'en parle même pas : 48h sur mon pull). Une très bonne surprise venue de cette marque qui ne m'a jamais intéressé outre mesure jusqu'à cette découverte. Comme quoi on a tort de se braquer sur une marque ou autre. Pour ceux qui connaissent, ce parfum pourrait être en quelque sorte le cousin de de Jaguar classic Black et de Chairman blue d'Yves de Sistelle. Un grand 10/10 pour la fragrance comme pour le sillage et la tenue, ceci d'autant plus qu'il s'agit d'une eau de toilette!

Sacred Wood By Kilian de Cyrus Smith 2016-10-07

Un de mes bois de santal préféré!

Malgré le fait qu'il semble monothématique et minimaliste, Sacred Wood est un peu plus complexe qu'il n'en parait au premier essai. Bois de santal bien sûr, apparemment rehaussé par de la vapeur de lait, mais on y découvre aussi ces délicates nuances balsamiques, boisées & résineuses et l'ombre d'un chaleureux fond épicé quelque part au loin. Bien qu'elles ne soient mentionnées ici, on retrouve des notes de CUMIN, RÉSINE D'ÉLÉMI & CÈDRE. Tout ceci cohabitant dans un parfait et subtil mélange ne faisant quasi ombre au santal, bien en avant avec ces textures boisés onctueuses, crémeuses.

On pourrait mettre Sacred Wood dans la même catégorie que le Tam Dao de Diptyque ou bien le Wonderwood de Comme des Garçons à la différence que le Kilian qui nous intéresse ici est lumineux et extrêmement frais pour un boisé de santal alors que Tam Dao et Wonderwood sont plus fidèles au concept du boisé profond, chaud et fumé. Sacred Wood est un parfum d'une grande clarté et très aéré dans ce mélange jamais chargé. La longévité est plus qu'excellente (même après lavage ma chemise reste imprégnée) et la projection va de modéré à forte (attention au surdosage!).

Je me souviens de la première fois où j'ai fait l'expérience de Sacred Wood, la représentante n'avais pas terminé de répandre sur le carton que... j'étais déjà accroché, enivré et sous le charme!

Ecoute Moi Molinard de Isabelle 2016-10-06

J'ai ce parfum, mais dans un flacon qui ressemble à celle de la 2e photo : le flacon-borne avec une étiquette rose à motif de Merveilleuse mélancolique ...
Y a-t-il eu reformulation entre temps ?

Toujours est-il que le mien est un beau bouquet de fleurs blanches, avec des notes vertes que je ne retrouve pas dans la composition ci-dessus mais qui sont assez marquées, surtout au départ, et la légère amertume de la bigarade pour accompagner le bouquet ensuite. Je trouve ce parfum solaire, pas étouffant, et la tenue sur moi et sur vêtements est très bonne.

Kapsule Light Karl Lagerfeld de Malko 2016-10-06

mixte? Me semble peu probable car très masculin. En bref c'est le jumeau de Qurum Silver d'Antonio Puig. Epices et surtout; poivré et chypré. Ni frais ni sucré mais pas mal sans être wow. Assez rectiligne en somme, comme les tailleurs Chanel mais quoi de plus normal vu que c'est Lagerfeld! J'ai du mal à imaginer un vrai totale coup de foudre pour cette fragrance mais flacon, tenue et odeur très sympa.

Tea Escape Maison Martin Margiela de Isabelle 2016-10-05

Il a un départ très thé vert un peu citronné, mais très vite arrivent d'autres senteurs, notamment une menthe aérienne, puis des notes plus douces, un effet un peu lacté/noisette, présentes mais sans s'imposer, qui accompagnent la délicatesse de l'osmanthus.
Très agréable en hiver, car lorsqu'on arrive de l'extérieur où il fait bien froid, c'est un vrai bonheur de se glisser dans ce parfum doux et réconfortant.

Jasmin Rouge Tom Ford de Irina 2016-10-04

Merci Isabelle pour cette critique qui me donne envie!

Les Exclusifs de Chanel Beige Chanel de Isabelle 2016-10-04

Un parfum que j'ai mis du temps à apprécier, je ne lui trouvais rien de spécialement remarquable, mais c'est un peu ma "chemise blanche", le parfum qui va avec tout. Ce n'est pas "powerhouse fleurs blanches", mais c'est un joli fleuri classique avec un coté très doux apporté par l'héliotrope, je pense. Il a un coté sérieux, un peu "grande dame BCBG", il n'a rien de très original, mais c'est par son ultra-classicisme, son coté très BCBG, qu'il se démarque des autres exclusifs de la même maison. Pour moi, c'est le parfait parfum "zéro faute de gout" par ses fleurs miellées douces et discrètes. Du coup, il s'associe très bien à une tenue décontractée type T-shirt-jean's-Converse.

Jasmin Rouge Tom Ford de Isabelle 2016-10-04

C'est un jasmin très opulent, assez épicé (j'y sens assez nettement le léger piquant du gingembre), et avec une tenue record sur moi. Il n'a pas ce coté indolique qui me gêne avec certains jasmins, il est très solaire, lumineux.

Revolution a Versailles Jean Desprez de Isabelle 2016-10-04

Un parfum sorti bien plus tard que le Bal à Versailles, puisque ce dernier date de 1962 alors que le Revolution est apparu en 1989, pour le 200e anniversaire de la révolution.
On sent bien le changement d'époque, car on a là un parfum assez opulent, tout en prune confite au départ, un peu épicée et un peu miellée aussi, qui évolue en bouquet de fleurs blanches sur fond boisé/ambré. Un vrai parfum de femme des années 80, avec tailleur à épaulettes et crinière de lionne, mais il a ce coté épicé qui lui donne un petit truc en plus et l'empêche de tomber dans la tubéreuse/jasmin trop rebattue.

Bal a Versailles Jean Desprez de Isabelle 2016-10-04

Critique d'une EDT vintage : C'est un parfum effectivement très riche et dense, les notes ne m'y apparaissent pas clairement mais sont fondues entre elles. L'ensemble donne une impression d'énorme bouquet sur un fond oriental et poudré, très capiteux sans être étouffant, qui rappelle un peu celui de l'Heure Bleue. Il y a un coté animal, mais qui évoque plus le moelleux d'un manteau de fourrure qu'un fond d'étable. Je le trouve à la fois chaleureux et chic, et j'aimerais connaitre l'extrait ...

Un peu plus civette que la version EDT, un peu moins vanillée aussi, moins "encaustique". Même en version cologne, la tenue est remarquable ...

Classic Black Jaguar de Malko 2016-10-04

100% aromatique doux. Très agréable et raffiné mais très proche du classic blue ou encore du chairman blue d'Yves de Sistelle non repris dans la liste ici. Par contre fruité et orientale ce black? Pas du tout!

Velvet Vetiver Dolce&Gabbana de Isabelle 2016-10-03

Une figue un peu coco, avec une note un peu citronnée, très rafraichissante ; la figue persiste avec l'arrivée du fond de vetiver léger, et garde cette note fraiche un peu citronnée .
C'est léger et discret, et l'évolution n'est pas d'une complexité à tirer les larmes des yeux, mais l'association figue-vetiver-citron marche très bien, et la tenue est très bonne sur moi.

Velvet Love Dolce&Gabbana de Isabelle 2016-10-03

Un très bel oeillet poivré. On tend parfois vers des odeurs épicées rappelant le clou de girofle (je ne pense pas en avoir vu dans la compo, mais l'oeillet donne parfois cette sensation), sans tomber dans le coté "salle d'attente du dentiste" ou médicamenteux. Ca évolue vers un fond vanillé qui reste poivré, c'est beau et original à la fois (en tout cas, ça ne ressemble à rien d'autre que je connaisse).

Un parfum simple, sans grande évolution, mais qui réussit à merveille à évoquer le Sud de la France en été.
Une évocation très réaliste des figuiers chauffés par le soleil, avec l'âpreté de la sauge qui empêche l'ensemble de partir vers un parfum trop gourmand : une très belle association, simple mais réussie.

Coven Andrea Maack de Isabelle 2016-10-03

C'est du vert de chez vert, avec cette sensation hyperréaliste d'herbe fraichement coupée en tête, l'une des évocations les plus réussies que je connaisse, et une évolution vers un fond terre sèche, limite poussiéreuse, et un bois poivré qui m'évoque la racine de réglisse, et qui est juste à tomber.

Craft Andrea Maack de Isabelle 2016-10-03

Un encens assez sec, un peu métallique (effet est dû, je pense, aux aldehydes), très moderne. Rien à voir avec l'ambiance crypte gothique, ici on est au coeur d'un quartier de buildings de verre et d'acier, un parfum très "urbain".

B. Balenciaga Balenciaga de Isabelle 2016-10-03

Un joli parfum sans prétentions, qui a son charme. Fleuri, un peu fruité mais sans sucre ajouté, vert et croquant, avec ce qu'il faut de bois en fond pour qu'il tienne un peu debout. La première évocation a été la pomme verte, une verdeur fraîche et croquante très agréable. J'avais lu ici qu'il y a une note edamame, un genre de fève ou de pois japonais - je n'en ai jamais mangé, mais du coup je m'attendais à une note genre haricot vert, et bien non pas du tout, c'est vraiment un fleuri/fruité plutôt pimpant.
Par la suite, ça devient très doux, probablement des muscs, ça reste assez élégant et frais. Par contre, la tenue sur moi est faible, heureusement sur vêtements ça a l'air de mieux tenir (une heure après, mon bras ne sent plus rien alors que ma manche dégage encore cette belle verdeur croquante). le bilan est tout de même globalement positif, un parfum parfait pour le printemps.

Sideshow Gri Gri Parfums de Isabelle 2016-10-03

Il sent carrément la barbapapa, c'est assez surprenant, mais en même temps il n'est pas archi-sucré, rien à voir avec des trucs comme Sweet ou autre. Il y a derrière des notes un peu plus denses, plus "adultes", difficiles à identifier (du bois ? du cuir ?) car la barbapapa prend pas mal de place ... mais ce n'est pas "juste de la barbapapa".
Je ne l'ai pas testé sur moi donc je ne sais pas trop comment il évolue, mais je trouvais ce parfum perturbant car je n'arrivais pas à dire si je l'appréciais ou pas. Ceci dit, je ne m'imagine pas porter ça toute la journée, quand même ...

Santal Royal Guerlain de Isabelle 2016-10-03

Très marqué par du oud, assez envahissant. J'avais dû le tester en même temps que Ambre éternel, il y a déjà un certain temps, et je l'avais complètement oublié. Maintenant, je sais pourquoi : ça manque cruellement de subtilité, tout ça ...

Legacy Cristiano Ronaldo de Isabelle 2016-10-03

Euro oblige, je me devais de le tester. J'ai bien vu que la vendeuse du magasin hésitait à me le faire sentir, elle m'a prévenue avec cette jolie métaphore : "c'est commercial". Bon, c'est encore pire que ce que je pensais : une pseudo fougère aromatique, avec une lavande synthétique immonde qui vrille le nez, et des boikipik pour finir. Il est en effet possible que cela soit représentatif de ce "qui marche" en parfums pour hommes, et j'ai déjà senti des trucs de ce genre au restaurant ou dans les transports (à mon grand dam ...), mais franchement, c'est encore plus insupportable que les sucrés gourmands féminins.

Le citron est un peu trop acide à mon goût, le gingembre pas assez présent, et finalement la tenue n'a pas été aussi bonne que celle de l'orange & basilic.

Là, on en a pour son argent : l'accord orange-basilic est très joli, frais, vivifiant sans être trop citrique, et sur moi il a tenu deux bonnes heures, bravo !

Wanted Azzaro de Isabelle 2016-10-03

Passons sur le flacon en forme de barillet , d'assez mauvais goût par les temps qui courent. Mais le descriptif promettait des épices à foison avec gingembre, cardamome et cade, et tout ce que j'ai senti est un gloubi-boulga absolument repoussant, une espèce de caricature du parfum qui se veut viril parce qu'il agresse les narines à plus de 100m à la ronde. Au secours !

Un de ces parfums vintage dont j'avais lu beaucoup de bien, et qu'il me fallait absolument tester un jour ...
Voilà un parfum qui ne passe pas inaperçu ! Assez masculin 80's, mais vraiment beau, on est loin de la fougère conventionnelle. Sur moi, c'est un poivre boisé assez rond, rafraichi au départ par ce qui doit être de la lavande (mais qui à aucun moment ne pique le nez). Quel sens de l'équilibre !

D'après ce que j'ai lu, ce parfum serait inspiré d'une infusion plus que d'un réel thé noir "à la russe".
Un départ très frais, surtout citron vert, un peu caïpirinha et à l'évolution des notes de verveine et de coumarine pas si légères, mais parfaites pour l'été. J'ai presque la sensation d'un fond de cuir doux, très "note de peau", c'est vraiment joli.

L.I.L.Y Stella McCartney de Isabelle 2016-10-03

Sorti en Mars 2012, ce parfum dont le nom est l'acronyme de "Linda I Love You", que Sir Paul (le père de Stella) disait à son épouse Linda, se veut donc un hommage de Stella à sa mère. Selon Stella : "Je ne porte pas beaucoup de parfum. Je trouve cela trop écrasant, je voulais vraiment que ce soit pur et pas compliqué".
De ce point de vue, c'est réussi : je trouve cette EDP très fraiche, florale tout en étant un peu verte (le muguet, par ex, y est loin d'être prédominant et me parait bien plus vert que dans d'autres compositions), portable en toutes circonstances. On se sent fraîche sans l'effet savonnette. Le genre de parfum dont le sillage de rose légèrement musquée n'indisposera personne autour de vous et vous vaudra des compliments.
Bref, rien de génial mais une EDP facile à vivre, parfaite quand vous avez envie de fleurs et de légèreté.
Même si certaines descriptions mettent l'accent sur la présence de truffe , c'est loin d'être ce que je perçois le plus dans ce parfum !
Sinon, le flacon est assez curieux et me fait penser à un ananas encadré de métal, bof bof.

Goji L`Erbolario de Isabelle 2016-10-03

Il y a certes une note fruitée, un peu "fruits rouges", pas sucrée, très légèrement acidulée, mais sans qu'elle m'évoque clairement un fruit connu. J'avoue ne pas être très familière avec le fruit du Goji, à part sous forme de baies séchées dans le thé ... Cette note fruitée s'entortille autour d'une armature de patchouli, et s'adoucit de notes poudrées et d'un peu d'amande. C'est à la fois frais et doux, et assez subtil.

Chemise Blanche LM Parfums de Isabelle 2016-10-03

Un départ d'agrumes assez (orange surtout) doux, puis la composition se fleurit nettement (j'y sens surtout la rose) et évolue sur un fond de muscs blancs qui restent légèrement fleuris. Je n'y sens pas de note trop savonneuse (celle qui me rebute habituellement avec de nombreux muscs blancs), ça sent le linge propre qui a séché au soleil, pas le détergent.
C'est subtil et délicat, très poétique, et en parfaite adéquation avec son nom !

Nuit de Longchamp Lubin de Isabelle 2016-10-03

Un départ bergamote/fleur d'oranger assez doux,nettement moins aldehydé que la version vintage. Le bouquet floral est un peu épicé aussi, puis évolue en un fondu-enchainé parfait vers un fond baumé à se damner. magnifique !

Hedera L`Erbolario de Isabelle 2016-10-03

Très surprenant pour un parfum dont le nom fait référence au lierre, note qui pour moi s'associe à un vert sombre, un peu amer. Ici, c'est un vert très lumineux et frais, tendant plus vers le mojito, avec une note citron vert très nette sur moi. Perso, j'aime beaucoup, car le citron n'est pas acide, il est adouci par des notes de feuilles vertes. J'ai l'impression que ça se boise un peu à l'évolution, comme une note de cèdre qui cherche à poindre ...

Solarissimo Levanzo Azzaro de Isabelle 2016-10-03

Il était bien mignon sur son étagère, ce flacon, il m'a donné envie de le tester, et comme j'avais la flemme de faire 2 mètres pour attrapper une mouillette, j'ai pschitté directement sur moi. J'ai beaucoup aimé le début, fruité un peu acidulé mais pas vraiment agrume, ensoleillé, vraiment joyeux, quelque chose d'assez inattendu au rayon hommes. Je n'arrivais pas à mettre un nom dessus, la fiche ci-dessus m'a appris qu'il s'agit de fruit de la passion, ou semble-t-il plutôt d'un accord fruit de la passion-citron. Par contre, ça devient moins intéressant par la suite avec l'arrivée de la lavande, on arrive ensuite à une fougère masculine assez banale, rien de particulier. Mais c'est dommage, j'aimais bien l'intro.

Chai Baruti de Isabelle 2016-10-03

Si l'envolée d'épices du début justifie le nom, la suite est très cacaotée, ce qui m'a un peu désarçonnée (je ne mets pas de cacao dans mon thé chai ). Donc à part cette réserve sur le choix du nom, c'est tout de même rudement beau : des épices en intro, donc, et très vite prédomine sur moi la note chocolat noir, accompagnée d'une note alcoolisée et des fameux épices, donc. C'est très intense, ça m'a un peu rappelé Anima Dulcis en plus alcoolisé et moins pimenté. Par la suite ça devient plus discret, très chaleureux, avec toujours cette petite pointe de chocolat noir, et la tenue sur moi est excellente.

Voyance Baruti de Isabelle 2016-10-03

Testé uniquement sur mouillette, il m'a directement évoqué le beurre de cacahuète - il existe sûrement une évocation plus poétique de cet effet, mais c'est ce qui, pour moi, s'en rapproche le mieux. C'est le vetiver crémeux (le coté un peu beurré de la tubéreuse) qui me donne cette sensation, je pense. Bref, c'est riche et assez épais, pas mon truc, mais si vous aimez ce genre, vous allez adorer.

English Rose Yardley de Isabelle 2016-10-03

Une petite merveille pour pas cher. Si vous aimez les roses comme celle de Paul Smith, et bien c'est exactement ça : de la rose anglaise dans sa plus simple et sa plus belle expression.
Rien de plus, mais rien de moins.

My Queen Alexander McQueen de Isabelle 2016-10-03

Cette violette poudrée est une pure merveille !
La violette y est fine, poudrée, pas du tout "bonbon", associée à la douceur de l'héliotrope et de l'amande, présents mais sans excès, et à de l'iris pour le coté poudré. le vetiver apporte un fond boisé, le tout étant une merveille d'équilibre. Excellente tenue sur moi, ce qui ne gâche rien !

Still Life in Rio Olfactive Studio de Isabelle 2016-10-03

Un départ de yuzu/menthe qui évoque évidemment le mojito, mais un mojito de très belle facture et aux ingrédients de premier choix ; et ensuite une note coco très fraiche, pas du tout lourde ni écoeurante. C'est très réussi (et assez loin du Still Life tout court, que j'apprécie énormément)

Or Intemperel Lalique de Isabelle 2016-10-03

Un encens ambré un peu dans le genre d'Akkad de Lubin, mais encore plus fin, avec un départ vraiment beau, épicé et un peu sec. Le meilleur de la série, pour moi.

Aqua Allegoria Pera Granita Guerlain de Isabelle 2016-10-03

Un départ marqué par la poire, pas vraiment sucrée, mais très vite c'est le pamplemousse qui prend le dessus. Il y a aussi une note un peu verte, que je qualifierai de note "feuille" à défaut de lui trouver un meilleur nom. La tenue n'est pas excellente, mais cette eau est très agréable pour les beaux jours.

Cowboy Grass D.S. & Durga de Isabelle 2016-10-03

La composition est centrée sur le vetiver, mais c'est un vetiver un peu atypique, entouré d'herbes aromatiques qui apportent un peu d'amertume. Il évolue vers un coté presque boudoir, des notes de fleurs blanches charnues assez inattendues dans un parfum supposé évoquer les grands espaces américains.

Boston Ivy D.S. & Durga de Isabelle 2016-10-03

Ce parfum rassemble tout ce que j'aime : une intro un peu fusante d'agrumes et de poivre, puis très vite vient l'amertume verte de l'herbe fraichement coupée et du lierre, avec une légère tonalité aquatique qui heureusement sur moi n'est pas du tout iodée (la mention "eau de mer" dans la pyramide m'étonne un peu ...). A l'évolution on reste dans le vert, ça s'assombrit un peu pour évoluer vers la mousse de chêne. Parfait d'un bout à l'autre !

Au bord de la rivière Heloise de V. de Isabelle 2016-10-03

La fraicheur d'une rivière à l'ombre des arbres est évoquée par une lavande associée à une note de menthe. La composition est réussie, d'une grande douceur, et pour moi la plus originale des 3 que j'ai testées de cette marque. La tenue n'est pas exceptionnelle, mais je trouve le rapport qualité/prix globalement plutôt bon.

Pas de surprise, ça sent la feuille de figuier, plutôt fraiche, pas trop lactée. Je pense qu'elle est associée à une note de fruit rouge, je ne sais pas exactement quoi, mais c'est fruité/acidulé. Elle se boise un peu sur la fin, c'est pas mal fichu, rien d'exceptionnel mais agréable pour l'été, pour un prix raisonnable en plus.

Upper Ten for Her Lubin de Isabelle 2016-10-03

C'est vraiment une rose baumée, enveloppante, confortable, mais pas écoeurante. Il y a dès le départ un joli effet "pommade rosat", la pommade qu'on se mettait en hiver sur les lèvres pour ne pas qu'elles gercent quand on était petits (pour ceux qui ont connu ...), voilà exactement à quoi ce parfum me fait penser.
Excellente tenue sur moi , sur toute la journée.
Une rose réconfortante pour l'hiver, assez originale pour le coup, je ne lui connais pas d'équivalent

Comme le titre l'indique, ce sont des agrumes, des agrumes et des agrumes, MAIS il y a au milieu de tous ces citrons et ces oranges un peu verts une très belle fleur d'oranger, qui vient adoucir l'ensemble, puis on évolue vers des notes de thé et de vetiver elles aussi très douces et qui donnent un peu de tenue à l'ensemble (car la fête des agrumes, ça dure une demi-heure maxi). Sur Fragantica.com il est comparé à Neroli Portofino : je suis d'accord pour l'esprit, mais ce Heeley a quelque chose de moins immédiatement séduisant, un peu plus austère que le Tom Ford - en un mot, il a beau être à base d'agrumes, il n'a rien de méditerranéen. Et sur moi, il a plus de tenue (je crois que Neroli Portofino bat sur moi des records de brièveté, sauf dans sa version Aqua plus récente)

Jicky Guerlain de Isabelle 2016-10-03

J'ai une version cologne vintage de ce Jicky, dont je suis absolument ravie.
On sent avec une netteté et une précision impressionnantes la séquence d'herbes aromatiques qui précède la lavande, et puis vient ensuite la civette, ou en tout cas une note très animale, dont on aimerait qu'elle dure plus longtemps, avant de finir par s'arrondir avec la tonka et la vanille.
J'ignore ce que vaut l'EDT vintage, mais par rapport à la version EDT actuelle, cette cologne est nettement plus précise dans son déroulement, on sent très nettement le passage d'une séquence à l'autre, c'est assez étonnant et très beau.
La tenue n'est pas exceptionnelle, mais bon, c'est une cologne ...

Grisette Lubin de Isabelle 2016-10-03

Le meilleur qualificatif pour cette rose est "charmante". Plutôt piquée de pamplemousse au départ, ce qui lui donne du pétillant, et un fond de muscs légèrement relevé d'encens, juste ce qu'il faut.
Ca n'est pas un parfum qui fera date dans l'histoire, mais c'est frais, c'est joyeux, ça se porte sans souci et en toutes circonstances, le cadre idéal étant une jolie matinée de printemps, avec les zoizeaux qui chantent et le jardin en fleurs.

Smashingly Brilliant Diana Vreeland de Isabelle 2016-10-02

Atroce, comme l'essentiel de la gamme, mais celui-ci atteint des sommets dans le genre "citron chimique".
L'impression de ces bonbons bas de gamme certes colorés en jaune fluo, mais dont le goût ne doit rien au fruit ... De plus, le prix n'arrange pas les choses, avec son positionnement "gamme exclusive" qui n'est en rien justifié par la qualité du parfum.
Fuyez, pauvres fous !

The Infidels Agonist de Isabelle 2016-10-02

Bon, alors déjà, une précision : mon flacon n'est pas celui de la photo ci-dessus, mais le flacon rectangulaire à étiquette grise.
Il semble qu'avec le flacon, la pyramide ait été modifiée, passant d'un parfum très connoté cassis (celui de la photo ci-dessus, donc) à la pyramide indiquée ici (et qui correspondrait donc au flacon gris).
Car on lit tout de même des critiques trèèès différentes selon le flacon considéré (et je ne sais pas pourquoi la marque a sorti 2 trucs différents sous le même nom ?)
Les notes de têtes sont légères bien qu’épicées, il y a un passage assez perturbant « eau de Javel sur fond de patchouli discret », mais le fond est bien beau. La note qui ressort le plus est le patchouli, mais un patchouli très terreux, un peu baumé, assez inhabituel d'autant qu'il est quand même discret (ce qui est rare pour un patchouli). C'est clairement un parfum de peau, pas un oriental à sillage. Même le passage que j'ai qualifié d"Eau de javel" , faute de mieux , finit par être assez addictif. Bref, au 3e essai, j'ai fini par aimer ... mais j'admets, ce sera un parfum pour les jours où je n'ai pas envie d'un truc facile.

Gris Clair Serge Lutens de Isabelle 2016-10-02

Dieu sait que je déteste souvent la lavande dans les compositions masculines du type Fougère, où le niveau de - hum - virilité se mesure à l'agression qu'elle peut produire sur mes narines. Mais ici, point de lavande qui pique le nez, c'est la poussière d'un chemin serpentant sous un soleil de plomb entre les champs de lavande, le chant des grillons en arrière-plan. Un aspect sec, brûlé par le soleil. Puis un fond plus doux de tonka, probablement aussi quelques muscs blancs ?
En tout cas, un parfum assez atypique dans la gamme Lutens, mais un de mes préférés !

Sorti pour les 150 ans du Printemps, où j'ai eu l'occasion (je ne peux pas dire : le plaisir) de le sentir.
Vendu au prix du titane (145 euros les 50 ml, je crois), franchement il ne casse 3 pattes à un caneton, c'est le moins que l'on puisse dire. Pour être solaire il est solaire : j'ai eu une impression monoï-noix de coco dès les premières bouffées, comme si je venais de m'enduire d'huile à bronzer. L'impression noix de coco me semble dûe à une tubéreuse grasse et sans subtilité, qui persiste tout l'apres-midi (ô combien j'ai regretté de l'avoir testé directement sur moi !), l'ylang et la fleur d'oranger confortant le coté "Barbie à la plage". Vraiment pas pour moi (surtout à ce prix), mais il peut-être eu ses amatrices ...

Florabellio Diptyque de Isabelle 2016-10-02

Assez étrange, tout de même ... Ca démarrait mignon, fleuri avec un peu de pomme, et puis une espèce de note pain grillé beurré, évoluant même carrément marine sur la fin, est venue tout gâcher. Non non non. En plus, ça ne m'évoque pas du tout du tout la Normandie, franchement il y avait mieux à faire avec cette évocation d'une aussi riche région.

Rouge 540 Baccarat de Isabelle 2016-10-02

Bon, soyons clairs, c'est plus réservé aux collectionneurs de flacons en cristal numérotés, le parfum est joli mais rien de révolutionnaire, un gentil floral/boisé sur un bon gros matelas de musc moelleux.
Next !

Histoire D`Amour Aubusson de Isabelle 2016-10-02

Celle que j'ai testée est l'ancienne version (pas la reformulation que l'on trouve encore chez beaucoup de vendeurs, notamment US), avec toute la puissance de la mousse de chêne en fond. Un vraiment beau floral chypré. Très fleuri au départ, limite poudré, un poil vert tout en étant assez opulent (on est en 1984). Et ce fond, mon dieu ! Un beau chypré, arrondi par un peu de miel, et d'une tenue à toute épreuve.

Yerbamate Lorenzo Villoresi de Isabelle 2016-10-02

Pour moi qui aime les parfums "verts", celui-ci est une référence ! Du galbanum en tête, puis une franche bouffée de thé vert à la japonaise, plus "herbeux" que le thé vert chinois, et ça évolue carrément en foin moyennement sec (encore un peu humide, le foin qui macère un peu, si vous voyez ce que je veux dire ...) Et on se finit avec des notes plutôt boisées, un peu poudrées aussi. Un parfum assez complexe, une évolution plaisante à suivre, parfait !

Femina Alberta Ferretti de Isabelle 2016-10-02

C'est un fruité-floral très intense, avec une tenue et un sillage particulièrement imposant. Un gros bouquet de fleurs un peu épicé (le souci), un peu poudré (le mimosa) et très rond, avec tout ce qu'il faut de fleurs blanches opulentes, la douceur de la feuille de violette et un aspect fruité que je n'avais pas bien identifié mais sur la fiche, je lis que c'est de la pastèque (pourquoi pas)...
Un parfum à utiliser à doses homéopatiques, qui va donc me durer un moment, mais je dois avouer que l'emballage et le flacon sont originaux et magnifiques , ce qui ne gâche rien.

Ravissa Maurer & Wirtz de Isabelle 2016-10-02

Un prix modeste et une pyramide attrayante m'ont décidée pour un achat à l'aveugle sur un site de ventes aux enchères. Et je ne regrette pas cet achat !
Cette EDT date de 1979, époque où on ne pleurait pas sur la quantité de mousse de chêne et de résine de pin. C'est assez curieux (ou est-ce l'effet de l'âge du flacon ?), car cette EDT est présentée comme "féminine", alors que le départ est très aromatique, on sent vaguement que quelques fleurs essaient bien de se manifester mais très vite c'est le fond chypré qui l'emporte, avec des notes de pin très sensibles. Un beau vert sombre traversé de lumière, qui m'évoque un peu les forêts landaises ...

Idylle Duet Rose-Patchouli Guerlain de Isabelle 2016-10-02

Bon, clairement, ici on ne nous ment pas : c'est très rose, et très, très patchouli. Avec une petite note qui devient assez animale sur moi, ça me rappelle un peu le coté outrageusement sexuel de l'Eau de protection d'ELO, mais en plus soft tout de même, celui-ci est plus élégant. A l'évolution, une petite note d'encens ajoute au charme de cette rose qui a décidément bien de la personnalité.

Curieusement, j'alterne entre le "j'aime" et le "j'aime pas". Le départ associe poire (que j'aime beaucoup) et ananas (je crois que je n'apprécie pas trop cette note en parfumerie, en fait), d'où ma perplexité. La poire est très jolie, un peu "alcool de poire" en fait mais pour moi, la note ananas ne marche pas bien avec. C'est dommage, car l'ananas persiste sur moi plus longtemps que la poire, et je le sens encore lorsqu'on en arrive au coeur floral et au fond, assez doux, plutôt classique, musqué et légèrement vanillé.
Mais si vous aimez les beaux fruits (y compris l'ananas, donc), ce parfum est fait pour vous !

Miss Dior Christian Dior de Isabelle 2016-10-02

J'ai failli pleurer quand j'ai reçu mon flacon de Miss Dior en version vintage. Je n'aurai jamais assez de mots pour exprimer la beauté de ce parfum : la verdeur florale du début, avec du galbanum juste comme il faut ; la complexité, l'opulence du bouquet central ; et les notes chyprées du fond, sur lesquelles viennent se poser quelques notes légèrement miellées. C'est frais et riche à la fois, c'est insaississable, c'est juste beau.

Narcisse Émoi Thierry Blondeau de Isabelle 2016-10-02

Un narcisse très frais, vert mais sans amertume excessive, ensoleillé par une jolie note de pamplemousse. Le fond est marqué par des muscs qui donnent de la tenue à l'ensemble. Un concentré de printemps, frais, vif et pétillant, et qui tient plutôt bien sur moi.

Orangers en Fleurs Houbigant de Isabelle 2016-10-02

Bon, autant le dire tout de suite, je ne suis pas très FDO, mais celle-ci est vraiment très jolie. D'abord, ce 'est pas juste une FDO, mais de la FDO avec de la rose (et probablement aussi d'autres fleurs), ce qui évite l'effet "pâte à crèpes". C'est très légèrement poudré, avec délicatesse, et ça se boise un peu vers la fin, mais le bois reste léger. Zéro glucose, suffisament bien fichu pour éviter de tomber dans le mièvre, j'aime beaucoup !

Après quelques secondes d'une bergamote légèrement amère (l'armoise ?), un iris très poudré s'impose rapidement. Cet iris est à la fois sec mais pas poussiéreux, plutôt cotonneux, il est accompagné de notes très douces qui renvoient à la blancheur éclatante du flacon. Cette douceur persiste tout au long de l'évolution, où les notes boisées (cèdre) ne s'expriment qu'en sourdine, avec un effet daim. Ce n'est pas un parfum à sillage, vraiment un parfum très intime.
Par contre, si l'iris est assez flagrant sur moi, je n'ai pas vraiment trouvé la rose ...

Iris Pallida 2007 L`Artisan Parfumeur de Isabelle 2016-10-02

Un départ très anisé sur moi, qui fait un très joli fondu-enchainé avec un iris très poudré. Le voile anisé qui persiste lui donne un aspect frais très agréable. Le fond est légèrement boisé et muscs blancs, très doux. Luxe, calme et volupté.

Sundance Memo de Isabelle 2016-10-02

J'ai fait le test d'abord sur mouillette, je ne sais pourquoi j'appréhendais un peu le duo tubéreuse-poire, mais finalement ça ne fonctionne pas si mal. Même sur moi, c'est moins doucereux que ce que je craignais. La combinaison est assez lumineuse, presque "lotion solaire" après quelques minutes. La tubéreuse devient ensuite plus lactée, je l'ai trouvée moins jolie qu'au départ. De plus, l'évolution est parfois un peu heurtée, j'ai même eu une désagréable impression de synthétique à un moment, mais qui n'a pas trop duré.

Velvet Pure Dolce&Gabbana de Isabelle 2016-10-02

Une grosse bouffée de galbanum (pardon, de férule gommeuse ...), et très vite le parfum évolue vers des notes plus florales/aquatiques, genre jacinthe ou narcisse. Je n'ai aucune idée de ce que peut bien sentir le réséda, qui a apparemment inspiré ce parfum, mais la composition évolue doucement de ce départ vert et frais vers des notes plus fleuries et plus rondes où l'on sent poindre la ciste. Un très joli floral, frais et élégant.

L’Ile au Thé Annick Goutal de FiveoaksBouquet 2016-10-02

L'Île au thé est pour moi un parfum subtil dans tous ses sens : léger, adroit, fin, complexe. Les notes de thé et d'osmanthus invitent à la tranquilité et ont un effet immédiat de calme et bien-être, en même temps que les notes d'agrumes font remonter la morale. Cette fragrance représente bien le refuge d'une île lointaine, paisible et fragrante.

Il s'agit d'un extrait, donc il est particulièrement intense, par rapport aux autres parfums de la marque qui, déjà, ont beaucoup de personnalité.
J'ai mis un peu de temps à l'apprivoiser, car sur moi, ce sont les notes animales à la limite du fécal qui prennent le dessus très rapidement. Ca s'arrondit un peu ensuite, un fruit très mûr, des notes de fleurs blanches, la douceur du benjoin viennent enrober les notes un peu violentes du début. Ce mélange entre notes animales, notes fruitées et notes vertes et humides est assez fascinant et évoque une ambiance de forêt tropicale où percent quelques rayons de soleil intense. Rien de tropical-cocotier-vahiné ici, c'est plutôt vers la touffeur un peu oppressante de la jungle que nous convie ce parfum.
Effectivement, ce n'est pas un parfum pour amateur de petites fleurs délicates, ni un parfum à offrir pour Noël, à moins d'être sûr que le ou la destinataire l'a expressément demandé. Mais quelle beauté, quand on s'y intéresse vraiment !

Fougere Furieuse Thierry Mugler de Isabelle 2016-10-02

Une très jolie façon de renouveler le genre archi-rebattu de la fougère ...
Pas du tout "fougère classique pour homme avec lavande de synthèse qui pique le nez", cette fougère s'avère verte, foin et mousse, légèrement camphrée au départ mais cela passe assez vite. Le fond de mousse ambrée est absolument délicieux et parfaitement portable quel que soit votre sexe, on est loin de la fougère qui veut faire viril à coup de débouche-narines !

Apparition Homme Emanuel Ungaro de Malko 2016-10-01

un excellent vrai aromatique élégant de qualité indéniable et tenue irréprochable dépassant de loin les 24 heures sur mon pull et chemise. Bravo Ungaro, encore une grande réussite

Oriental Express Thierry Mugler de Isabelle 2016-09-29

La collection des Exceptions de Mugler comprend de très belles réussites, dont celui-ci qui m'a tout à fait convaincue dans le genre frais puis baumé, enveloppant, confortable, sans jamais tomber dans l'alimentaire. Et il se boise très joliment vers la fin.

Yapana Volnay de Isabelle 2016-09-29

D'après le carton de l'échantillon, ce parfum contient la fameuse base 4092 qui vient de Germaine Duval et désigne un accord poudré, rose, vanille et giroflée. Elle semble présente dans tous les Volnay - une sorte de volnayade, si vous voulez ...
Yapana (version 2013) est un oriental pas trop capiteux, tout en finesse, avec une sensation poudrée qui rend le fond vraiment vraiment chaleureux. Je ne connais évidemment pas l'original, mais ce parfum laisse une impression de luxe sans ostentation, assez intime.

Osmanthus The Different Company de Isabelle 2016-09-29

Ma version préférée de la petite fleur chinoise ...
Bergamote et mandarine ouvrent la composition, mais très vite apparait l'osmanthus, soutenue par une rose discrète.
J'ai lu pas mal de critiques sur la tenue de ce parfum, qui peut paraitre éphémère à première vue. C'est vrai que c'est un parfum que l'on perd assez rapidement (au bout d'une heure environ), et ça peut faire râler vu le prix ... Mais pour avoir porté ce parfum sur mes vêtements, je peux vous témoigner qu'alors qu'on le croit disparu, une petite bouffée d'osmanthus ressurgit à l'improviste, à l'occasion d'un mouvement, et à chaque fois c'est une divine surprise !

de Isabelle 2016-09-29

Si je ne m'abuse, ce parfum a été conçu avec la marque de whisky Glenlivet, bonne référence s'il en est.
Du coup, on pense forcément à la tourbe écossaise, au malt, que vient rehausser une note légèrement fumée ... Une verdeur un peu amère se déploie subtilement, mais ce parfum s'arrondit très vite, foin sur fond d'ambre, très confortable.

1962 Floris de Isabelle 2016-09-29

Dès le départ, ce parfum évoque franchement les fougères masculines "macho" des 70's, on a l'impression qu'OSS117 vient de sortir de la salle de bains, serviette autour des hanches et toison abondante sur le torse, laissant derrière lui la buée sur le miroir et cette odeur flottant dans l'air. L'évolution reste sur le même thème, avec un fond boisé épicé et moussu. Pas si désagréable, mais la citation un peu trop littérale de cette parfumerie ultra-codée de l'époque laisse un peu perplexe.

L'Homme Yves Saint Laurent de mhood 2016-09-29

L'Homme : excellent parfum excellente senteur médiocre en terme de longévité cependant très apprécié par presque tout le monde homme et femme. à porter surtout le jour en toutes occasions, toutes saisons tout age.

Lacoste Pour Homme Lacoste de mhood 2016-09-29

C'est un Lacoste c'est vrai mais ça n'a rien à voir avec les parfum de sport. Tres séductif assez old school et moderne à la fois il vous distinguera des parfums actuels sur le marché en plus il n'est pas cher du tout. A porter en hiver, Parfait pour les + de 30 ans au travail la journée.

Peut on être surpris par une énième senteur fraîche et citronné pour l'été ? Figurez vous que oui grâce aux épices qu'il contient. Sa senteur va vous surprendre Excellente longévité pour un parfum d'été Il est plus pour ceux qui ont dépasser la trentaine + matures. Personnellement j'adore ce parfum que je porte au travail l'été durant. Plusieurs collègues féminines m'ont posé la question c'est quel parfum que tu porte ? ça sent tellement bon !

Que dire de plus... Difficile de ne pas l'aimer seul bémole sa longévité à part ça c'est un véritable chef d'oeuvre de designer

Voila un parfum sous estimé bonne longévité, excellent sillage il peut être porté en toute occasion au taf en soirée et autre événement les femmes l'adorent !

Aqva Amara Bvlgari de mhood 2016-09-29

Excellent parfum très original. senteurs marines + oranges. Frais mais unique. Énergétique à porter surtout en journée vous serez surpris par sa longévité (même en plein soleil à + de 30°) Plusieurs compliments de collègues féminines et cerise sur le gâteau il ne coûte pas excessivement cher. Versatile à souhait parfait pour l'été, automne et printemps.

Bvlgari Man In Black Bvlgari de Yvibzh 2016-09-27

MHASK c'est amusant je l'ai acheté aussi pour remplacer Jaipur que je porte depuis pres de 25 ans... j'aime le coté oriental / caribéen qu'on ne trouve pas partout et qui ne séduit pas forcément!!!

Guilty Pour Homme Gucci de StellaDiverFlynn 2016-09-26

Gucci Guilty pour Homme est assez sympa pour mon nez. Il démarre avec du citron sucré et de la lavande aromatique, mais la lavande n'est du tout aggressive comme dans certains après-rasage. Le citron sucré persiste jusqu'à la base en se mêlant avec le neroli, alors que la lavande est progressivement remplacée par un accord extrêmement doux de patchouli, de tabac et de tonka. L'effet total est un fond boisé très abstrait et très doux, et la fragrance y reste ainsi jusqu'au bout.

Le sillage est faible avec une tenue d'environ 7 heures. Certes, Guilty pou Homme n'est pas très original, mais il est assez agréable et polyvalent pour le quotidien. Je le recommanderai comme un parfum citronné boisé, à ceux qui en cherche un frais, doux et facile à porter.

Hypnôse Homme Lancome de brs 2016-09-23

Je le trouve écoeurant, je l'ai porté et l'ai senti sur d'autres je n'aime pas du tout

un vrai guerlain riche et complexe,
parfum 5/5
tenue 3/5
sillage 3/5

Xeryus Rouge Givenchy de brs 2016-09-23

tout simplement le meilleur parfum existant, plus pour l'hiver,attire les compliments:
tenue: 4/5
sillage 4/5
parfum 5/5

Ultra Male Jean Paul Gaultier de brs 2016-09-23

très sympa, un mélange de lolita lempicka pour homme et jpg
tenue: 3/5
parfum: 4/5
sillage: 3/5

Boss Bottled Hugo Boss de brs 2016-09-23

idéal pour l'été , un peu sucré et de bon gout

Boss The Scent Hugo Boss de brs 2016-09-23

Testé ....et tout à fait d'accord avec le précedent commentaire, plat et sans interet

Romeo Gigli For Man Romeo Gigli de Malko 2016-09-23

Critique honnête et détaillé. Premier constat indéniable, c'est une vraie création dont la qualité ne fait aucun doute; ceci se constatant à l'excellente tenue sur mon t-shirt et sweat shirt. Plus de 12 heures. La fragrance, étonnante et comme toute création; évoluant au fil des heures. Les premiers pschitts sont un contraste de frais et de senteurs éloignées d'épices sur fond très terreux; ce qui lui confère une originalité et masculinité d'exception. Exactement ce qu'on attend d'une telle grande marque et ce qui manque à 85% des parfums sortis récemment. A croire que les marques ont troquées création et qualité pour banale afin de sortir inutilement une nouveauté tous les 6 mois; nouveauté qui finis en solde et aux oubliettes à peine sortie. Drôle de stratégie et dommage de dénigrer à ce point leur renommée et qualité passée. Ce Gigli se tasse peu à peu sans se faire oublier en fragrance ou le terreux laisse place à un coté plus connu et douillet du patchouli et son léger coté sucré. Conclusion, une fragrance définitivement non commerciale mais dédié à ceux préférant qualité, exception et originalité. J'ai quant à moi beaucoup apprécie le coté frais et patchouli, moins le coté terreux

Peau d`Ailleurs Starck de Isabelle 2016-09-21

J'avoue ne pas bien comprendre la composition annoncée ici : pour moi, ce Peau d'ailleurs est avant tout un parfum vert, avec des notes d'herbe coupée et de pissenlit, auxquelles viennent progressivement se mêler des notes plus terreuses et minérales. Ici aussi, l'évolution sur peau diffère de celle sur mouillette : les notes minérales gagnent progressivement en intensité sur mouillette, alors que sur moi le fond s'arrondit, se faisant plus boisé et même très légèrement ambré.
A tester absolument sur peau, car il risque de donner des rendus très différents d'une personne à l'autre.

Peau de Pierre Starck de Isabelle 2016-09-21

Le plus intriguant de la série, et pour moi le plus difficile à décrire : très chargé en muscs un peu camphrés qui apportent fraicheur et effet "propre", avec des notes minérales évoluant vers des sensations métalliques. L'ensemble est assez froid, très abstrait.
Sur moi, la composition se réchauffe plus et à l'évolution apparaissent de légères nuances fumées plutôt sèches, semblables aux encens japonais, qui n'apparaissent pas sur la mouillette. Ce fond est, pour moi, bien moins inconfortable que les notes de départ, et assez séduisant, au final.

Basi Homme Armand Basi de Malko 2016-09-21

bien que masculin, l'odeur est telle un gros calin qui titille mon nez et m'enrobe de douceur depuis 12 heures; j'adore

Byredo Byredo de StellaDiverFlynn 2016-09-19

Le départ de ce parfum sans nom de Byredo est un accord brouillé de racine d'iris. La racine d'iris ici n'est pas excessivement poudrée, mais plutôt entre crémeuse et poudrée. Supportée par un fond boisé, cette racine d'iris ne me fait pas penser à la poudre cosmétique, mais plutôt comme un effet hors de focus sur la lentille olfactive, et l'ensemble est un peu plus masculin comparé à l'association commune de la cosmétique féminine. Tout doucement, la baie rose poivrée, plus focalisée et moins aggressive que le poivre noir, aidée par le genévrier métallique et la feuille de violette épicée/poirvrée et végétale, tranche la racine d'iris de l'intérieur à l'extérieur. La contraste entre les deux texture, est comme couper un tofu à la racine d'iris par un couteau de baie rose. Je l'adore !

Après environ 20 minutes, la violette, maintenant plus sucrée que épicée végétale, est accompagnée par des fragments boisés ressemblant au cèdre, et elle domine la fragrance après environ 1 heure. Cet accord parfois me rappelle des violettes de Toulouse, mais autrefois, il me semble très proche de celui dans Bois de Violette de Serge Lutens. Mais dans ce parfum de Byredo, il n'y a pas d'épices, cet accord est plus sucré et plus gluant, et l'ensemble me paraît moins travaillé que celui de Lutens.

La fragrance n'a plus beaucoup d'évolution par la suite, sauf un moment vers après 4 heures, l'aspect boisé devient tout d'un coup très fort et presque remporte l'ensemble de la fragrance. Mais la violette revient rapidement, et le fond est une violette musquée, assez proche de Bois de Violette, et également de Génie des Bois de Keiko Mecheri.

Le sillage modéré puis faible, la tenue est environ 9 heures. J'ai bien aimé l'ouverture vive de contrastes de texture, mais je suis déçu par le coeur et la base. J'adore la violette boisée et douce, et les deux parfums mentionnés précédemment me sont chers, mais celui de Byredo les ressemble un peu trop. De plus, celui de Byredo est moins raffiné, plus sucré et plus collant. Je le recommanderai à ceux qui aiment des parfums de violette boisée et sucré, mais j'avoue qu'il n'est probablement pas le plus original ni le plus raffiné dans ce genre.

La Tulipe Byredo de StellaDiverFlynn 2016-09-19

Byredo La Tulipe se démarre sur ma peau comme une fleur se pousse de la terre : la partie florale ne s'est pas encore réveillée, et on sent pour l'instant seulement la partie verte de la plante avec une touche délicate poussiéreuse et terreuse, et l'ensemble est couvert par une couche de musc blanc savonneux et légèrement salé.

Très bientôt, la fleur s'éclôt, et le musc blanc s'intensifie en même temps. Je ne suis pas très familière avec le freesia. Ainsi, l'accord de fleur blanche délicat et un peu savonneux que je perçois, me fait penser plutôt au tilleul dans la parfumerie. Et puis, lorsque la partie florale devient plus miellée avec le temps, elle me rappelle aussi un peu du jasmin. Mais l'effet de l'ensemble n'est pas très loin de pas mal de parfums floraux musqués boisés. Je n'ai pas pu distinguer la rhubarbe au début, sa acidité fruitée combinée avec la texture crémeuse des pétales de jasmin me fait penser de la banane pas encore mure. C'est seulement vers la fin que je retrouve la rhubarbe fruitée, acide et terreuse.

Le sillage est modéré, puis faible, la tenue est environ 8 heures. Vague et abstraite dans l'ensemble à cause du musc blanc, mais avec des nuances subtiles tout au long de l'évolution, La Tulipe est un parfum floral musqué boisé assez facile à apprécier et à porter, bien que le musc blanc est un peu trop fort à mon goût. Je le recommanderai comme un parfum inoffensif, avec du musc blanc et des fleurs printanières abstraites, mais je ne pense pas qu'il est très unique parmi la vaste sélection de ce genre.

Blanche Byredo de StellaDiverFlynn 2016-09-19

J'attendais que Blanche de Byredo soit un nuage flou d'un "blanc" savonneux, et je n'avais pas tort, ou presque : du musc blanc extrêmement propre et poudré, et de l'aldéhyde froide, sauf que l'aldéhyde ici est plutôt pétillante au lieu d'être savonneuse de la manière aigre, le type que je n'apprécie pas du tout.

Curieusement, pendant les premières deux heures, l'aldéhyde qui est initialement au sein du nuage de musc blanc, commence à en ressortir, comme des gratte-ciel métalliques qui percent le nuage et atteignent le ciel au-delà. Cette aldéhyde froide devient donc encore plus pétillante et avec une touche discrète de menthe. Elle picote le nez, mais d'une façon vive et dynamique, comme des bulles effervescentes d'un gin-fizz.

Cependant, cette phase pétulante ne dure pas, exactement comme des bulles dans des boissons gazeuses. A partir de la troisième heure, l'aldéhyde froide est englobée une nouvelle fois dans le nuage de musc blanc. La fragrance elle-même tient toujours une froideur et une légère touche de menthe, mais sa texture est plutôt boueuse et pas du tout transparente. De plus, le parfum devient étrangement sucré lorsque le fond abstrait des fleurs de rose et d'oranger s'intensifie.

Blanche reste assez linéaire. Le sillage est modéré, puis faible, et il tient environ 7 heures.

Blanche est en effet un parfum moderne qui évoque de la propreté, la froideur et la couleur blanc. Mais sa texture boueuse du musc blanc ne me fait pas penser aux chemises blanches en train d'être séchées sous le soleil, comme Serge Lutens L'Eau et Narcisse Rodriguez Essence. Au contraire, Blanche me fait penser à la lessive sous un temps couvert et humide, et la lessive n'arrive pas à bien sécher et commence à sortir une odeur douce et terreuse de la humidité. Je le recommanderai à ceux qui préfèrent les parfums modernes et propres de musc blanc et d'aldéhyde, mais il est effectivement plus sucré et plus opaque que certains dans le même genre. Ainsi, je ne conseille pas un achat sans tester avant.

Rose Pompon Annick Goutal de StellaDiverFlynn 2016-09-18

En voyant le flacon rose ombré et le nom plutôt mignon, j'attendais une rose de couleur rose pale, transparente, et infusée de musc blanc. Ce fut donc une surprise lorsque Rose Pompon se démarrait avec des baies roses intenses, très épicé malgré une touche floral de rose. Très rapidement, les feuilles de cassis vertes, terreuses et aigres, et les fruits de cassis acides avec une légère nuance animalière et chaleureuse, y joignent. L'effet en total me rappelle des feuilles de tomates et des tomates cerises séchées, délicieux, inattendu et surtout très original !

Avec le temps, la framboise arrive aussi sur scène. Ainsi, l'accord fruité devient plus décadent et poisseux, mais toujours surveillé par une note de pivoine perçante mais transparente en même temps. A première vue, la rose n'est pas aussi évidente comme les fruits rouges et la pivoine. Mais au vu de l'ensemble, c'est une rose couverte par de la confiture de fruits rouges, mais toujours sur la branche grâce la verdure terreuse du patchouli et des feuilles de cassis.

Le fond de Rose Pompon reste une fragrance de rose et de patchouli, joyeuse et trempée dans la confiture de fruits rouges, et il devient plus en plus sucré avec le temps. Le sillage est modéré puis faible, et la tenue est environ 8 heures.

Rose Pompon est en effet une rose fruitée radieuse, idéale pour des adolescentes ou pour se régaler dans un jour doux et printanier. Bien que le fond soit trop sucré pour mon goût, je trouve que l'accord de feuilles de tomate et de tomates séchées lors de l'ouverture est hors du commun. Je le recommanderai comme une rose fruitée et gourmande, éclatante et exubérante. Cependant, à cause de la note verte intense de cassis, je conseillerai vivement à l'essayer avant l'achat.

Matière Noire Louis Vuitton de StellaDiverFlynn 2016-09-18

Dans l'ensemble, la première heure de Matière Noire sur ma peau, est une rose rouge, fruitée et sucrée. Mais l'interaction entre les notes secondaires le rend plus intéressant : quelques traits discrets d'oud caoutchouc, une poignée de patchouli et feuilles de cassis verts, terreux et poussiéreux. Le cassis a même amené une touche animalière et chaleureuse, et un goût sucré et poisseux de ces fruits mûrs. Il y a même quelques particules de l'encens boisé et pétillant, et du gingembre épicé et aqueux, qui sortent occasionnellement. Mais toutes ces nuances ont été traitées soigneusement, d'une façon élégante et transparente, comme tous les autres parfums dans cette nouvelle collection de LV.

Malheureusement, le fond de Matière Noire n'a plus la même dynamique. Les notes secondaires se sont éteintes les unes après les autres. Seulement le cassis aigre et le patchouli extrêmement propre et désinfecté restent pour assister la rose sucrée et poudrée. La dernière, en revanche, se transforme en une confiture de rose gluante par la suite, et avale le patchouli et le cassis en entier. L'effet de l'ensemble est donc une fragrance de rose et de patchouli conventionnelle et avec peu de caractère.

Le sillage est relativement faible, et la tenue est environ 9 heures. Avec l'addition de l'oud lors de l'ouverture, Matière Noire a l'air un peu plus sombre que les autres parfums dans la collection. Mais en générale, c'est quand même un parfum assez lumineux et transparent. J'ai bien aimé l'ouverture vive de Matière Noire, et je le recommanderai comme un parfum moderne de rose fruité et de patchouli. Mais en même temps, je pense qu'il y a sûrement d'autres parfums similaires, soit possédant une élégance discrète, soit ayant plus de caractère, mais avec un prix plus abordable.

Moods by Krizia Donna Krizia de Isabelle 2016-09-18

Quelques notes hespéridées au départ mais qui passent assez vite, puis on a un accord fleur d'eau-oeillet très joli, que j'attribue plutôt au cyclamen (chez moi, les cyclamens ne sentent rien, je fais juste une analogie avec d'autres fleurs à bulbe comme la jacinthe, par ex). Je n'ai pas réellement reconnu le muguet, c'est plutôt une sensation florale aquatique épicée à l'oeillet.
Cet accord évolue vers un ensemble plus dense et complexe, avec l'arrivée de notes "fruits jaunes" assez marquées (ce que je trouve dommage, mais enfin bon, rien à voir avec les fruits sucrés actuels). En fond on trouve un peu de tout comme ça se faisait à l'époque, fleuri-fruité-boisé et très légèrement épicé, mais du coup la tenue sur moi est excellente.

Galop d`Hermes Hermes de Isabelle 2016-09-18

Le départ est vif, un peu hespéridé et épicé par le safran ; puis une légère amertume apparait, fruitée par le coing et la rose, mais à aucun moment ce parfum n'apparait sucré, juste cette note un peu douce. Le duo rose-cuir prend peu à peu le dessus, c'est un cuir là aussi très doux, un cuir de sac à main, proche de celui de Cuir d'Ange. Du coup, on ne comprend pas bien ce qui a justifié le nom de Galop, qui évoque le monde du cheval : rien d'équestre ici. Mais hormis ce détail, c'est un très beau parfum classique-chic, sophistiqué et élégant, qui manque toutefois peut-être un peu d'originalité ou de fantaisie. Si vous aimez Kelly Calèche, vous aimerez ce parfum, qui ne lui ressemble pas tant dans les notes que dans l'esprit.

Dans la Peau Louis Vuitton de StellaDiverFlynn 2016-09-17

J'ai bien aimé l'ouverture de Dans La Peau : un cuir de veau de qualité d'un sac à main de haute gamme, souple à toucher, résistant avec une certaine épaisseur tout en gardant une élégance féminine grâce à une touche florale discrète. Ça a l'air du cliché, je l'avoue. Mais cet accord de cuir me paraît très réaliste et évocateur. Lorsque je le porte ur ma peau, c'est comme je porte une veste neuve de l'empereur, en cuir de haute gamme : invisible à l'oeil nu, mais je peux l'apercevoir grâce à son parfum exquis.

Malheureusement, cette note de cuir délicieuse ne dure pas très longtemps. Après environ 1 heure, la désintégration commence : le cuir est bouffé morceau par morceau, par un accord de jasmin fruité et sucré et de musc blanc, qui domine la fragrance complètement après environ 4 heures. Etant donné que j'étais enchantée par l'accord de cuir du début, cette évolution est très décevante et ironique au vu de son nom - Dans La Peau : sous cette peau impeccable et attirante, réside une âme médiocre.

Le sillage est faible, et le parfum tient environ 8 heures sur ma peau. Je regrette que les notes de fond de Dans La Peau manifestent de cette manière peu remarquable sur ma peau. C'est dommage pour moi, car je trouve le cuir raffiné lors de l'ouverture est magnifique. Je le recommanderai vivement à ceux qui cherchent un cuir réaliste et féminin, ou même juste pour sentir la note de cuir du début. Mais je conseille également à bien attendre l'évolution sur la peau pour une décision finale.

Contre Moi Louis Vuitton de StellaDiverFlynn 2016-09-16

Peut-être il y a quelques choses liées avec de l'amande ou de l'héliotrope, l'ouverture de Contre Moi me rappelle du play-doh. A ce propos, Dior Hypnotic Poison me fait penser aussi du play-doh. Dans Hypnotic Poison, cet accord est plus corpulent, sa texture poudreuse est aussi plus lourde. En revanche, Contre Moi ne me paraît pas explicitement poudré, sa texture est plus crémeuse, plus fluide et plus transparente, comme tous les parfums dans cette nouvelle collection de LV.

Cet accord de play-doh ne traine pas trop. Il est presque tout disparu après 20 minutes. Là, Contre Moi est une vanille crémeuse et délicieuse, mais aussi avec une fraîcheur. La vanille elle-même est plutôt simpliste, laiteuse avec une douceur florale abstraite et élégante, et je ne trouve aucune trace fumée ou alcoolisée ou quoi que ce soit. Avec la texture assez aérée pour une vanille, on peut presque faire l'allégorie d'une glace à la vanille préparée avec le concept de la nouvelle cuisine.

Je ne remarque la fleur d'oranger et qu'après 3 heures. Douce et mousseuse, la fleur d'oranger se marie très bien avec la vanille, et l'ensemble encore une fois me fait penser un dessert à la vanille saupoudré des sucres infusés de fleur d'oranger. Malheureusement, la magie ne tient pas toujours. Les notes de fond après 5 heures se ressemblent à beaucoup de parfums floraux vanillés gourmands dans la marché de nos jours, bien que Contre Moi soit un peu plus raffiné.

Le sillage est faible, la tenue est environ 6 heures. Avec sa fragrance lactée crémeuse et sa texture tendre et fluide, Contre Moi est une vanille très agréable à porter. La simplicité dans la structure le rend chic et moderne, mais en même temps, il y a d'autres parfums vanille qui arrivent à faire des choses similaires (sans play-doh) avec un prix moins élevé. Si vous cherchez un parfum de vanille avec une touche florale et féminine, je pense Contre Moi peut très bien marcher, mais je conseille vivement à essayer d'autres options avant s'y mettre.

Vert Boheme Tom Ford de Isabelle 2016-09-15

Le parfum est franchement marqué par le galbanum, mais arrondi par les notes un peu douceâtres de la feuille de violette et du magnolia. Le plus doux des 3 que j'ai testés aujourd'hui (avec le vert encens et le vert des bois), il parait par moments presque fruité, mais l'ensemble est bien équilibré.

Vert d'Encens Tom Ford de Isabelle 2016-09-15

Un vrai beau vert pin, un encens discret mais présent, et un fond qui se baume très joliment sur peau : c'est peut-être le moins tenace des 3 parfums de la série, mais c'est mon préféré !

Stephanie Stephanie de Monaco de Isabelle 2016-09-12

Un très joli parfum de célébrité, intense et tenace, assez typique des 80's. En tête, des notes subtilement anisées, un peu "foin", puis on évolue vers un oriental épicé plus subtil et complexe qu'il n'y parait.

Quelle belle lavande ! Un peu ambrée, un peu épicée, pas piquante du tout, magnifique ...
L'évolution est assez surprenante, on perçoit un moment des notes plutôt citriques sur fond résineux, puis un fond beaucoup plus doux, entre les herbes et la roche, le genre d'odeur qui évoque l'extérieur, les randonnées en moyenne montagne.

Marques populaires: