Nouveaux Parfums Chez Hermès, cette année L'Eau des Merveilles voit la vie en bleu

Chez Hermès, cette année L'Eau des Merveilles voit la vie en bleu

02/28/17 08:10:13

de: Sophie Normand.

 

Le nouveau flanker "bleue" de L'Eau des Merveilles

 Le nouveau flanker "bleu" de L'Eau des Merveilles

Hermès s’apprête à dévoiler un nouveau chapitre de L’Eau des Merveilles, son grand féminin créé en 2004. En effet, dès demain, vous pourrez découvrir sur tous les linéaires de parfumerie L’Eau des Merveilles Bleue, une variation iodée autour de l’accord boisé minéral de l’original.

(C’est après L’Elixir des Merveilles, puis L’Ambre des Merveilles, le troisième flanker de la gamme. )

Une déclinaison imaginée par le nouveau parfumeur maison Christine Nagel, qui signe ici sa troisième création depuis qu’elle est aux rênes de la création olfactive chez Hermès (après L’Eau de Rhubarbe Ecarlate et Galop). Fascinée par l’original qu’a composé Nathalie Feistauher des années plus tôt, elle a souhaité réinterpréter cet émerveillement autour de ses émotions d’enfance.

 

Le flacon de L'Eau des Merveilles bleue

Le flacon de cette déclinaison tout de bleu vêtu

C’est en plongeant dans le souvenir de balades en bord de mer que lui est venue l’envie de raconter une nouvelle histoire. Le souvenir et l’odeur de ces galets qu’on ramasse en se baladant en bord de mer, ces petits galets et cailloux qui prennent mille couleurs lorsqu’ils sont bercés par l’écume. C’est ce côté iodé et minéral qui a inspiré Christine Nagel, et qu’elle a souhaité insuffler à L’Eau des Merveilles. Elle a ainsi ébouriffé l’original pour pousser les facettes salines et iodées de son accord ambre gris, accentué son fond boisé, coiffé le tout d’une tête marine. Attention, ici l’adjectif “marin” ne rime pas avec calone pour autant. Loin des effets melon d’eau récurrents du genre, l’envolée de L’Eau des Merveilles Bleue évoquerait plutôt les embruns de la mer. Ce n’est d’ailleurs pas la calone qu’a utilisé Christine Nagel ici, mais la Z-11, une nouvelle molécule à l’effet plus iodé-salé qu’aquatique.

L’évolution du parfum se fait plus boisée, minérale, renouant avec l’effet ambre gris de l’original (fumé, salin). Le patchouli est très présent, et il me semble aussi y déceler un effet costus,  avec son côté “sébum” légèrement animal.

Très bonne tenue et très bon sillage.

 

Eau des merveilles bleue, eau de toilette, 88 euros/50ml, 124 euros/100ml

Disponible dès février 2017 dans les magasins Hermès et une sélection de points de ventes, et en mars dans tous les points de vente.

 

 

 

Sophie Normand, 
Editrice, rédactrice & Traductrice

C’est parce que j’étais fascinée par les parfums depuis l’enfance que mon métier de rédactrice m’a menée vers un blog où j’évoquerais ma passion pour cet univers riche en émotions... J'ai par la suite prêté ma plume au site de Cinquième Sens, l’Olfathèque. Expérience qui m’a permis de bénéficier du Cursus Matières Premières et Formulation afin d’y approfondir mes connaissances olfactives, d’acquériir des notions d'évaluation. Depuis je suis devenue rédactrice et formatrice parfum free-lance.



Précédent Nouveaux Parfums Suivant


Advertisement

Ajouter votre critique

Devenez un membre de la communauté en ligne et ecrivez vos propres critiques.

Advertisement

Marques populaires: