Nouveaux Parfums Supersitious, Frédéric Malle, parfum couture

Supersitious, Frédéric Malle, parfum couture

05/15/17 13:15:25 (2 commentaires)

de: Elena Knezhevich


Cela n’aura échappé à aucun parfumista, le tant attendu Superstitious, le dernier-né des Editions de Parfum Frédéric Malle est disponible en boutique depuis le 1er avril dernier. Un floral aldéhydé dans la veine des N°5, Arpège de Lanvin ou Gold d’Amouage, twisté d’une touche de modernité fruitée en tête. Pour cette collaboration avec le créateur Alber Elbaz, Frédéric Malle a retrouvé son complice, Dominique Ropion.


Ce grand parfumeur qu’on ne présente plus travaillait sur un accord floral adéhydé depuis un an pour Frédéric Malle lorsque celui-ci lui fait rencontrer  Alber Elbaz. Le couturier tombe alors sous le charme de cet essai. Dominique Ropion continue d’étoffer cette création seul, à la manière des grands classiques de l’époque, où le parfumeur composait seul un parfum et ne le présentait qu’une fois fini au couturier, qui l’adoptait tel quel. Loin des allers-retours des briefs commerciaux et des tests consommateurs qui caractérisent aujourd'hui le processus de création au sein de nombreuses grandes marques. 

Voici quelques mois, nous évoquions les inspirations qui ont guidé la genèse de cette nouveauté, parlons parfum maintenant. Concrètement que sent-il ce Superstitious?


Pensé comme une robe duveteuse et soyeuse, Superstitious est un parfum haute couture. Un parfum dans la plus pure tradition des années 20, avec son envolée aldéhydée et savonneuse, son coeur floral où se mêlent la rose de damas et le jasmin gradiflorum (Egypte), le tout habillé d’un fond chyprisant (patchouli, mousse de chêne) et boisé (santal), auxquels les muscs dont sait si bien jouer le parfumeur apportent du volume, de la texture et cette pointe d’animalité qui rappelle l’âge d’or de la parfumerie. Quelques touches fruitées, bourgeon de cassis, note pêche et abricot (aldéhyde C14, osmanthus probablement), en tête et en coeur, viennent moderniser cette structure plutôt classique. En fond, l’encens apporte ce petit quelque chose en plus qui pourrait évoquer la dimension d’un Gold d’Amouage.

Une robe du soir, sophistiquée à souhait, parfaitement coupée, voici qui décrirait assez justement ce Superstitious. On peut y voir aisément un clin d’oeil à Arpège de Lanvin, ceci d'autant plus lorsqu’on sait que le couturier fût le directeur artistique de la maison Lanvin pendant près de 15 ans.


 

 

Un parfum signé, au sillage affirmé et puissant, qui tire un trait d'union entre charme vintage et modernité, où brille une belle qualité de jasmin aux accents indolés. Le style de parfum qui vous enveloppe d’une aura glamour, quelque soit votre style vestimentaire le jour où vous le portez. Un choix artistique assez audacieux aujourd’hui, même dans la parfumerie de niche, à l’heure où celle-ci tend malheureusement à épouser les dérives du sélectif.

Sur peau, le parfum déroule longuement l’étendue de ses facettes, florales, poudrées, chyprées et boisées.  Un bijou olfactif qui vous fait sentir unique en le portant.

180 euros/50 ml, 260 euros/100 ml.

 

                                  Traduction, ajouts: Sophie Normand

 

Elena Knezhevich a fondé Fragrantica avec Zoran Knezevic en 2007. Elle s'occupe aussi bien du design que du contenu à titre de Rédactrice en Chef.f.

Née en Russie, Elena a étudié les langages slaves et la littérature à Moscou,  a vécu à Sarajevo et Belgrade, là où est né l'idée de Fragrantica. Elle vit aujourd'hui en Californie. 

"J'ai eu une vie nomade depuis ma naissance, j'ai beaucoup déménagé, vécu dans différentes villes, dans différents pays. J'aime l'idée d'avoir ce refuge sur internet que j'ai construit moi-même, que je peux enrichir quelque soit l'endroit où je suis, en me sentant comme chez moi". 

 



Précédent Nouveaux Parfums Suivant


Advertisement

Isabelle
Isabelle

A chaque fois que je lis des articles sur ce parfum, je me dis que j'ai dû louper quelque chose car, lorsque je l'ai testé (à la boutique Malle du Marais, je crois), il ne m'a pas réellement impressionnée.
Pas laid, mais honnêtement je n'ai pas été emballée plus que ça. J'y ai trouvé un jasmin assez présent, limite entêtant (un peu trop indolé à mon goût), avec je ne sais quoi de vaguement fruité-aqueux (d'ailleurs à un moment j'ai cru qu'il y avait du lys, mais non, ce doit être la combo jasmin-pêche).
Ce parfum ne me parle pas, je ne le comprends pas. Je pense qu'il n'est pas mal fichu, mais ce n'est juste pas mon truc. Et à ce prix, il vaut mieux être convaincue ...

May
28
2017
Tamango
Tamango

L'association Malle-Ropion me séduit beaucoup moi qui suis une inconditionnelle d'Une Fleur de Cassie. Par contre, l'inflation des prix pratiqués me réjouit beaucoup moins.

May
17
2017

Ajouter votre critique

Devenez un membre de la communauté en ligne et ecrivez vos propres critiques.

Advertisement

Marques populaires: